Avant Facebook, il y aurait eu The Web

Facebook ne serait pas tout à fait le premier site à vocation sociale de monsieur Mark Zuckerberg, aujourd'hui devenu milliardaire. C'est en tout cas ce que suppose Internet Archive, une organisation consacrée à l'archivage du Web.

Page d'accueil de ce qui serait le premier site de Mark Zuckerberg - © Huffington Post

Retour en 1999. Les ordinateurs ressemblent à de gros Minitels, CaraMail fait sensation et France Télécom lance l'ADSL en France. De l'autre côté de l'océan Pacifique, Mark Zuckerberg alors âgé de 15 ans serait en train de créér son tout premier site internet de réseautage social, "le seul site où un œil jaune bat des paupières". C'est en tout cas ce qu'a récemment découvert Internet Archive. Certains pensent qu'il ne s'agit là que d'un canular très élaboré de la part de Mark Zuckerberg ; d'autres y voient les premiers pas du plus jeune milliardaire de l'Histoire, qui se décrit (avec humour ?) de la façon suivante sur le site :

Publicité

Salut, je m'appelle... Slim Shady. Non, sérieux, je m'appelle vraiment Slim Shady. Non je déconne. Je m'appelle Mark (pour ceux d'entre vous qui ne me connaissent pas) et j'habite dans une petite bourgade près de l'immense ville de New York. J'ai actuellement 15 ans et je viens de terminer mon année de seconde au lycée. J'ai remodelé ce site en espérant qu'un moteur de recherche le reconnaîtra. [...]

Les 12 applets

En débarquant sur la page d'accueil de ce site vieux d'au moins quatorze ans selon Internet Archive (ceci dit, l'interface parle d'elle-même), on trouve 12 applets : un logiciel dont le but est de colorer le Chat AOL ("The Vader Fader"), quelques jeux ("Magnetic Poetry", "Pong Game") ou encore une section qui recense "The Best...", du meilleur plat au meilleur geek en passant par le meilleur tout court. Mark lui-même.

"The Best..." - Capture d'écran

Publicité

"The web", l'ancêtre de Facebook ?

Parmi ces 12 applets se trouve également "The Web", un prototype de web social, qui semblerait être l'ancêtre de Facebook. Même si l'on est encore loin des notions de "friend request" ou de "poke", "The Web" ressemble en effet fortement au géant du réseau social. Il invite les "amis" de Mark Zuckerberg à lui envoyer un mail afin que ce dernier les ajoute manuellement à ses "connexions". Un concept qu'il détaille sur son site :

À l'heure actuelle, le web est plutôt restreint. Avec un peu de chance, il grossira. Voilà une des applets qui requièrent votre participation pour fonctionner correctement. Si votre nom est déjà présent sur "The Web" parce que quelqu'un a choisi d'être relié à vous, vous pouvez alors choisir deux autres personnes à qui être relié. Autrement, si vous voyez quelqu'un que vous connaissez ou à qui vous voudriez être relié mais que votre nom n’apparaît pas sur "The Web", vous pouvez alors me contacter et je vous relierai à cette personne et vous ajouterai à "The Web".

"The Web" © Huffington Post

Publicité

 

Si vous souhaitez vous aventurer dans les profondeurs de ce site datant du siècle dernier, il est vivement recommandé de posséder un logiciel capable de bloquer les plug-ins et autres publicités. Sinon, il reste toujours Facebook.

Sources : Huffington Post Internet Archive

On vous conseille également :

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 05/04/2013

Copié

Pour vous :