La télé-réalité sur Mars, c'est pour bientôt

Mars One Project, c'est un projet d'émission de télé-réalité sur Mars. On entend vos rires de faux incrédules mais vous rirez moins d'ici peu : l'émission démarre en 2022 et l'appel à candidature vient d'être lancé.

mars

Lorsque la société hollandaise Mars One avait annoncé il y a quelques mois son projet de reality show sur Mars, on était perplexe. La NASA se réjouit à peine de l'envoi sur Mars de Curiosity, comment imaginer passer d'un robot à un groupe d'humains aussi rapidement ?

Publicité

Dans le doute, beaucoup avaient classé ce projet fou dans la catégorie "excentricité de milliardaires" avant de passer à autre chose mais lors d'une conférence de presse organisée à New York il y a 2 jours, Mars One a confirmé la mise en place de cette émission et lancé un appel à candidature pour un aller simple sur Mars en 2022. Oui. Un aller simple.

Kho-Lanta sur Mars

La société Mars One est tenue par une équipe d'obstinés. Son fondateur Bas Lansdorp n'a jamais douté de ce projet et pour cela, il s'est entouré des meilleurs - y compris de Gerard't Hooft, prix Nobel de physique - pour que d'ici 2022, nous organisions des apéros entre potes pour voir le énième épisode de Mars One Project.

Publicité

Bas Lansdorp  a lancé un appel officiel à candidature. Pour faire partie du voyage, il suffit d'être âgé de plus de 18 ans et de parler un anglais correct (l'émission sera retransmise en anglais). Le Dr. Norbert Kraft, qui dirige le centre médical de Mars One, a précisé que si tout le monde pouvait y participer, certaines qualités étaient attendues comme "la capacité d'adaptation, la ténacité, la créativité et la compréhension des autres".

Effectivement, ces qualités sont d'autant plus importantes que les candidats ne vont pas sur Mars pour faire des soirées disco. Une fois arrivés au terme d'un voyage en fusée de sept mois, ils devront cultiver leur propre nourriture, trouver de l'eau et produire leur propre oxygène. Khô-Lanta, à côté, c'est La Croisière s'amuse.

Papa-maman je vais sur Mars

Pour les capacités d'adaptation et la créativité, cela fait nul doute que vous devrez en avoir besoin si vous décidez de tenter l'aventure. Car dans cette émission, pas de cloisons en carton pâte ni de David Guetta qui passe faire un p'tit coucou-chèque, juste 24 personnes qui débarquent sur Mars en aller simple.

Publicité

Pourquoi un aller simple ? Parce que non seulement le voyage retour coûterait une fortune mais aussi car, une fois habitués à la faible gravité de Mars, les candidats ne pourraient plus s'adapter de nouveau à la gravité terrestre. Mars One Project propose donc de faire partie des premiers hommes qui auront colonisé Mars.

Il faudra qu'ils aiment la planète rouge suffisamment fort pour y rester ad vitam aeternam et dire adieu à la vie terrienne.

Publicité

Des conditions difficiles

Qui serait prêt à tout quitter pour finir ses jours dans une contrée désertique où la température ne dépasse pas les -63 degrés celsius ? L'amour de l'espace est certes compréhensible. Peu de gens diraient non à un voyage spatial mais passés les premiers mois de la découverte, les conditions de vie y sont d'une rudesse peu commune. Charles Ingalls lui-même y éprouverait quelques difficultés à construire sa cabane, sans parler des radiations cosmiques subies par les candidats durant le voyage.

On aurait pu croire ce point problématique mais il ne l'est pas pour 10 000 personnes issues de 100 pays différents qui ont déjà déposé leur candidature-vidéo sur le site de Mars One Project. Et pendant ce temps, à la NASA, on se demande qui a bien pu dessiner ce pénis sur le sol de Mars...

http://www-robotics.jpl.nasa.gov/projects/MER.cfm?Project=1 

source : Guardian / AFP

Par Afifia B, publié le 25/04/2013

Copié

Pour vous :