Fail : la pub pour la DS3, on en parle ?

La nouvelle publicité Citroën pour la DS3 est un WTF en barre qui fait tellement parler sur la toile et autour des machines à café qu'on a eu envie d'y mettre notre grain de sel.

Publicité

La nouvelle publicité de Citroën pour sa DS3 ne laisse visiblement personne indifférent. Encore moins sur Twitter où les réactions vont de "je ne comprends pas" à "je veux la même drogue que le réalisateur de la pub Citroën DS3". Passons sur les "flippant", "bizarre" et autres termes de ce type qui ont piqué au vif notre curiosité. Même Culture Pub semble s'en être amusé !

Le pitch de ce spot est simple : on a mélangé un cheval, un bébé, des cheveux longs et blonds, une voiture et ça a donné cette publicité improbable.

Paye ta liberté en DS

Publicité

Non, vous n'avez pas fait un mini AVC mais il est vrai que l'on ne ressort pas du visionnage de ce clip dans le même état qu'avant d'avoir cliqué sur "play". Le cheval au bord de la mer, un bébé aux cheveux longs blonds, (mix entre bébé+femme blonde ), passage au ralenti et voiture décapotable. Le tout sur le fond musical le plus saigné de tous les temps par la publicité, à savoir True de Spandau Ballet.

Se prendre tout cela dans la face en 30 secondes, ce n'est pas anodin et on n'en ressort pas indemne. La boucle du non-sens serait-elle bouclée ? On se demande en effet ce qu'on peut faire de plus WTF dans la promotion d'un véhicule parce que c'est de cela qu'il s'agit : la promotion de la DS3 Citroën. C'est important de le rappeler, tant le poids de l'absurdité peut le faire oublier.

Le WTF : nouveau créneau publicitaire

Mais ce qui fait la valeur ajoutée de l'absurdité de ce spot, c'est le texte de présentation posté sur le site de l'Agence H, en charge de la communication de Citroën pour la DS3. Une petite analyse de texte s'impose. (Et quel texte ! )

Publicité

Après Marilyn et John Lennon, porte-paroles de la DS3 à son lancement, qui refusaient la nostalgie et le vintage. Après Hitchcock, maitre incontesté des films noirs, qui s’associait à la « Série Noire » DS3, avant de clamer son amour de la couleur et des couleurs DS3. Qui pouvait devenir l’emblème de la DS3 Cabrio ?

Après une telle liste, on se demande effectivement à qui ils ont fait appel cette fois-ci. Marilyn, John Lennon, Hitchcock : la suite ne peut qu'aller dans le sens de cette énumération élogieuse. On s'attend donc au recours à une personnalité comme égérie de la marque. Le suspense est posé.

Et l'agence de poursuivre :

Publicité

Quel héros pouvait symboliser la liberté, le plaisir, les sensations que l’on ressent au volant d’une DS3 Cabrio ? Un plaisir « originel », pur. Un plaisir qui nous fait retomber en enfance, sourire aux lèvres et cheveux au vent.

Alors là le texte nous fait languir et on se dit "mais oui mais QUI ?". QUI peut incarner les cheveux au vent et la liberté, ce symbole fort qui dépasse le simple concept publicitaire ? Mais l'Agence H  y répond par une maîtrise de l'art de la chute - en caractères gras s'il vous plait :

Qui d’autre qu’un Bébé ?

Et oui la star du nouveau film DS3 Cabrio est un bébé.

Bienvenue au pays de l'extase publicitaire où "le bébé galopant cheveux au vent, inspire un grand moment de liberté et d’évasion." En plus de confondre moment d'évasion et aberration, on apprend donc qu'après Marilyn, Lennon et Hitchcock, l'égérie de la DS3 est un bébé.  Au volant de ce véhicule, nous serions tels des nouveaux-nés libres et heureux. Argument faible si l'on considère que le bébé est l'être le plus dépendant qui existe, mû par l'affect plus que par la raison mais soit !

Au cas où nous n'aurions pas compris tout ce qui se tramait derrière cette brillante mise en scène, l'agence fait une description détaillée de la publicité :

L’apparition inattendue d’un feu rouge contraste avec la vision onirique et laisse place à un plan d’une voiture arrêtée dans une vraie ville.

Le feu passe au vert, le conducteur reprend sa route au volant de la nouvelle DS3 Cabrio et semble envahie de nouveau par ce sentiment de liberté. On découvre ainsi les atouts et le style de la DS3 Cabrio comme une réponse à l’incroyable chevauchée du bébé.

"Onirique", "incroyable". On sent l'engouement de l'auteur. Malheureusement, comme à la fin d'un bulletin scolaire : "Jean fait des efforts mais le niveau reste faible". On pensait avoir atteint le fond de l'intelligence publicitaire jusqu'à ce que l'on remarque le dernier petit paragraphe ajouté par le rédacteur de l'Agence H :

Un film étonnant dans l’esprit de la Ligne DS : des messages publicitaires forts (anti-retro, apprenez à dire NON ou Changez d’époque) pour des voitures qui proposent une alternative automobile aux clients qui cherchent à se singulariser.

Pour la singularité et le changement on repassera. Le H ne va pas forcément à tout le monde mais le résultat est assez WTF et il semble que le WTF soit devenu le nouveau créneau publicitaire. WTF.

Par Afifia B, publié le 12/03/2013

Copié

Pour vous :