Capture d’écran de la publicité Adobe

Adobe moque les publicités du Super Bowl

Outre l'importance de l'évènement sportif, le Super Bowl sollicite également de nombreux corps de métiers : les responsables des réseaux de retraitement des eaux usés qui doivent faire face à un afflux massifs à la mi-temps (on imagine pourquoi) mais également les entreprises qui dépensent une fortune pour quelque secondes de publicité à l'écran (130 000 dollars par seconde). Toutes ? Non, certaines, comme Adobe, ont fait un tout autre choix. 

Adobe

Capture d'écran de la publicité Adobe

Près de quatre millions de dollar pour 30 secondes à l'écran lors de la mi-temps du Super Bowl : tel était le prix à payer à CBS, diffuseur de l'évènement. Bien qu'une grande partie des grandes firmes internationales jouent le jeu (espérant profiter de l'énorme couverture médiatique et de l'audience du match de Football Américain le plus attendu de l'année), d'autres ne conçoivent pas de payer cette petite fortune. Certaines expliquent même pourquoi et clin d'oeil, le font même dans une publicité.

Publicité

Adobe a sa petite idée sur l'avenir et l'orientation de la publicité. La firme californienne a ainsi fait le choix du tout digital avec les subdivisions Adobe AdLens For Search, For Display  et For Social, spécialisées dans l'affichage numérique et marketing digital. Pour étayer ce choix, c'est en image que l'entreprise explique la chose et avec humour.

Un cheval discutant et un singe, tous deux acteurs se préparent pour un tournage. Profitant d'une pause café ils discutent des publicités du Super Bowl, des sommes indécentes payées pour une seconde à l'écran mais également de l'obsolescence et de l'inefficacité du procédé, le primate expliquant :

C'est bien moins cher de communiquer en ligne et en plus cela permet de savoir qui les voit  [les publicités] et si elles marchent

Publicité

Malgré ce raisonnement en apparence imparable, un aspect manque pour un constat net et sans bavure : les publicités spéciales Super Bowl outre leur diffusion le D-Day font également un carton sur le net. Publicité oblige, le constat posé par Adobe est lui aussi un brin simpliste.

La publicité


On vous conseille également : 

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 06/02/2013

Copié

Pour vous :