AccueilFood

Pourquoi les moules-frites de Jean Imbert valent (vraiment) le coup

Publié le

par Robin Panfili

Le plat est disponible chaque vendredi à un prix raisonnable.

Pourquoi les moules-frites de Jean Imbert valent (vraiment) le coup

© Relais Plaza

Il y a quelques mois, Jean Imbert prenait ses quartiers dans les cuisines du célèbre hôtel parisien, le Plaza Athénée. Une arrivée très commentée, parfois de manière injuste et gratuite, mais aussi très attendue. Il faut dire que voir le chef succéder à Alain Ducasse en a surpris plus d’un. Pour lancer cette nouvelle aventure culinaire, Jean Imbert avait choisi d’ouvrir en plusieurs étapes les différents restaurants de l’hôtel. D’abord le Relais Plaza, ensuite le restaurant gastronomique étoilé, et désormais la cour – où nous sommes récemment allés voir le film Ratatouille.

Voilà plusieurs mois que nous repoussions un éventuel repas au Relais Plaza. Si le tourbillon des agendas avait eu raison de notre venue jusque-là, un énième compliment d’un confrère sur les moules-frites au curry servies chaque vendredi a achevé de nous convaincre d’enfourcher notre vélo en direction de la clinquante avenue Montaigne.

© Relais Plaza

Mais qu’est-ce que ces moules-frites, venues du Mont-Saint-Michel, ont-elles de si spécial ? Déjà, elles existent. Ce qui n’est pas rien dans une ville où trouver des moules-frites convenables s’apparente aux Douze Travaux d’Hercule. Puis, surtout, elles sont franchement réussies. Présentées et servies à l’horizontale, surmontées d’une montagne de frites, elles parviennent aussi à asseoir le vendredi à la première place des meilleurs jours de la semaine.

“Le twist, c’est de mettre un peu de curry dans la sauce crémée”, nous confie Jean Imbert, au détour de sa cuisine. “Et aussi de servir des pommes paille avec, plutôt que des frites…” Le curry, justement, autrefois compagnon maladroit de ce plat de bord de plage, y trouve ici toute sa place. Coup de bol ou coup de génie ? “La recette a été créée en quelques minutes seulement. D’un seul coup, j’ai eu un flash sur le visuel et on l’a réalisée presque immédiatement”, ajoute-t-il.

Autre argument de poids en faveur de ces moules-frites pas comme les autres : le prix. Si ceux des plats à la carte du Relais Plaza peuvent parfois grimper, elles sont, elles, proposées à un tarif très raisonnable et dans une portion très copieuse (26 euros). À tel point qu’on peut aisément partager son assiette avec son acolyte, afin de s’offrir, en bonus, l’un des desserts signatures de l’endroit : une folle île flottante, à partager elle aussi.

Relais Plaza
21 avenue Montaigne (Paris, 8e arrondissement)


Article réalisé dans le cadre d’une invitation presse de l’agence I’M PR

À voir aussi sur Konbini :