AccueilFood

Pourquoi le Japon encourage ses habitants à boire davantage d’alcool ?

Publié le

par Robin Panfili

Depuis la pandémie, les ventes d’alcool sont en chute libre, notamment chez les jeunes.

Pourquoi le Japon encourage ses habitants à boire davantage d’alcool ?

© Getty Images

C’est une première au Japon, mais l’idée faisait son chemin depuis un petit moment. Le gouvernement japonais vient de lancer une large campagne publicitaire dans l’archipel afin de relancer la consommation d’alcool, en chute libre depuis quelques années. Parmi les opérations commerciales destinées à rebooster l’appétit des Japonais pour l’alcool, l’Agence nationale des impôts a eu une idée : organiser un vaste concours à travers le pays, réservé aux 20-39 ans, afin de présenter des idées et initiatives qui “changeront le regard des Japonais sur l’alcool”, annonce le Guardian.

Au Japon, la consommation de saké, l’alcool national, mais surtout de la bière n’ont cessé de chuter au cours des dernières années. Et les confinements successifs n’ont rien arrangé. “Les Japonais ne verraient plus l’intérêt de boire avec leurs collègues pour sympathiser et approfondir leurs relations”, a estimé un responsable de la campagne dans le Japan Times. L’une des plus grandes brasseries du pays, Kirin, a enregistré des ventes “catastrophiques”, avec une baisse de plus de 9 %. 

Si le gouvernement apprécierait bien que les Japonais retrouvent le goût de prendre un verre ensemble de temps en temps, l’objectif de cette campagne est avant tout financier. La baisse des ventes d’alcool a effectivement endommagé le budget japonais – qui enregistrait déjà un déficit de plus de 350 millions d’euros, rapporte le Huffington Post. Ainsi, la consommation d’alcool permettrait de renflouer les caisses.

Cette dernière représentait près de 5 % du revenu des impôts dans les années 1980, mais avaient chuté à 3 % en 2011 avant d’atteindre péniblement les 1,7 % en 2020. Cette année-là, ajoute le Guardian, les recettes cumulées de cette taxe avaient chuté de plus de 110 milliards de yens à 1,1 milliard de yens, selon l’Agence nationale des impôts. Une stratégie politique opportuniste, mais qui étonne, dans un contexte où la consommation d’alcool dans le monde est appelée à être freinée, ou tout au moins mieux contrôlée par tout un chacun.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

À voir aussi sur Konbini :