AccueilFood

Pourquoi des restos parisiens vont être plongés dans le noir (en plein service) ?

Publié le

par Robin Panfili

SI vous aimez les repas éclairés à la bougie, et agir pour le climat, c’est l’occasion rêvée.

Pourquoi des restos parisiens vont être plongés dans le noir (en plein service) ?

(© Getty Images)

À l’heure du dérèglement climatique, les restaurants sont de plus en plus nombreux à prendre leurs responsabilités et à agir, à leur échelle, pour un meilleur respect de l’environnement et la réduction de leur empreinte carbone au quotidien, à l’image du Mirazur qui est récemment devenu le premier restaurant “sans plastique” du monde.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Earth Hour, l’une des plus grandes mobilisations citoyennes pour le climat, organisée par le WWF, des restaurants ont décidé d’envoyer un signal aussi fort que symbolique. Alors que partout dans le monde, plusieurs millions de personnes à travers le monde éteindront leurs lumières, de Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Londres ou New York, plusieurs établissements parisiens suivront le mouvement en plongeant leur salle dans le noir, une heure durant, afin de lutter, à leur échelle, contre le réchauffement climatique.

© Getty Images

Le 26 mars prochain, à 20 h 30 et pendant une heure, les quatre restaurants Yaya, les restaurants Bazurto, Vida, Plantxa et Levain du chef Juan Arbelaez et les restaurants Pouliche et Café de Luce de la cheffe Amandine Chaignot seront ainsi plongés dans le noir complet en plein service. “Équipes et clients partageront dans l’obscurité un moment singulier à la lueur des bougies, pour soutenir, ensemble, quelque chose de plus grand. Un geste symbolique pour célébrer la nature, faire rayonner les gestes citoyens, militer à l’unisson, penser demain”, explique le groupe Eleni, à la tête de ces établissements.

“Notre communauté sur les réseaux sociaux et les clients qui remplissent nos restaurants nous permettent aujourd’hui de faire porter des messages forts, pour une consommation plus responsable, moins et mieux, de faire partie de ce changement, nous a confié le chef Juan Arbelaez. La planète nous a tellement donné… Alors lui donner une heure, c’est peu de chose et c’est à la portée de tous…”

À voir aussi sur Konbini :