AccueilFood

Le Cuisinier de l’année (et le joli palmarès) du Gault et Millau viennent de tomber

Publié le

par Konbini Food

Quelques surprises, des confirmations et une jolie promesse sur l’avenir.

Le Cuisinier de l’année (et le joli palmarès) du Gault et Millau viennent de tomber

© Getty Images

Le toujours très attendu palmarès du Gault et Millau vient de tomber. Du Cuisinier de l’année au Pâtissier de l’année en passant par les jeunes talents à suivre de près, voici le palmarès complet de l’édition 2022.

Cuisiner de l’année
Hugo Roellinger
Le Coquillage, Maisons de Bricourt (17,5/20 – 4 toques)

Cuisinier solidaire de l’année
Patrick Henriroux
La Pyramide (17,5/20 – 4 toques)

Pâtissier de l’année
Maxime Frédéric
Cheval Blanc Paris (19/20 – 5 toques)

Sommelière de l’année
Magali Picherie
Mirazur (18/20 – 4 toques)

Directeur de salle de l’année
Thomas Lorival
Le Clos des sens (17/20 – 4 toques)

Meilleur vigneron de l’année
Benoît Lahaye
Champagne Benoît Lahaye

Grands de demain 2022

“Le guide qui, le premier, a découvert et récompensé tant de grands chefs dans leurs premiers pas, de Thierry Marx à Arnaud Lallement, de Jean-François Piège à Pierre Gagnaire, met cette année l’accent sur une nouvelle génération pleine de talent. Ils ont tous retenu l’attention du Gault et Millau comme étant des grands de demain”, explique le guide.

Cyril Boulais
Hôtel-restaurant La Marine (16,5/20 – 3 toques)

Camille Brouillard et Soufiane Assarrar
L’Huîtrier pie (15/20 – 3 toques)

Édouard Chouteau
La Laiterie (15/20 – 3 toques)

Angelo Ferrigno
Cibo (15/20 – 3 toques)

Florent Pietravalle
La Mirande (16/20 – 3 toques)

Georgiana Viou
Rouge, Margaret hôtel Chouleur (14/20 – 2 toques)

Le 109, les Jeunes Talents 2022

“En cette période particulière qui dure maintenant depuis près de deux ans, la vocation de Gault et Millau, de détection, de promotion et d’accompagnement des Jeunes Talents, ceux qui écriront demain la glorieuse histoire de la gastronomie française, apparaît plus que jamais indispensable. Ces longs mois n’étaient pas propices à l’éclosion, à l’entreprise, à la création, et pourtant ils l’ont fait”, finit le guide.

Julien Sebbag
Forest (12,5/20 – 1 toque)

Sarah Mainguy
Vacarme (12,5/20 – 1 toque)

Damien Laforce
Le Braque (13,5/20 – 2 toques)

Alessandra Montagne
Nosso (13/20 2 – toques)

Thomas Benady
L’Auberge sauvage (14,5/20 – 2 toques)

Marie Dijon
Caterine (12/20 – 1 toque)

À voir aussi sur Konbini :