AccueilLifestyle

La tour Eiffel va accueillir sa nouvelle brasserie pilotée par Thierry Marx

La tour Eiffel va accueillir sa nouvelle brasserie pilotée par Thierry Marx

Publié le

Image :

© Getty Images

Madame Brasserie espère "séduire les visiteurs du monde entier autant que les Parisiens".

La brasserie de la tour Eiffel, avec le chef français Thierry Marx aux fourneaux, rouvrira finalement le 6 juin, ont indiqué lundi la société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) et son partenaire Sodexo, qui espèrent profiter du retour des touristes pour réussir son lancement. Initialement annoncée le 17 mai, l’ouverture de Madame Brasserie a été reportée au 6 juin en raison de retards de travaux, avait indiqué à l’AFP la Sete, qui retrouve ce printemps des niveaux de fréquentation dignes de l’avant-crise sanitaire.

À voir aussi sur Konbini

Ainsi ce week-end de l’Ascension, entre 23 000 et 25 000 personnes ont visité le monument chaque jour. Depuis les vacances de printemps, la proportion de billets vendus en ligne à des Américains est passée de 10 % à 17 % et celle des Français de 23 % à 15 %, indique la Sete. Les Espagnols (11 %) et les Allemands (7 %) suivent. La tour Eiffel, qui a subi une année de fermeture cumulée pendant la crise sanitaire, prévoit même un tiers de clients américains pour le mois de juillet.

Madame Brasserie espère “séduire les visiteurs du monde entier autant que les Parisiens”, indique la Sete dans un communiqué de presse. Fort de la bonne fréquentation française depuis la réouverture en juillet 2021, son président Jean-François Martins veut attirer “un public de proximité”. Fermé en 2019 pour d’importants travaux ralentis par la pandémie de Covid-19, l’établissement métamorphosé, dont la vue embrasse le Trocadéro, le palais de Chaillot et la structure métallique de la tour, est situé au premier étage de la Dame de fer, à 57 mètres de hauteur.

À la tête d’une équipe de 150 personnes, Thierry Marx, également chef exécutif du restaurant du palace parisien Mandarin Oriental, le Sur Mesure, deux étoiles au Michelin, servira des plats de brasserie typiques avec des produits de saison. Ces derniers seront issus d’une agriculture raisonnée, fournis à 70 % en circuit court – moins de 200 km – par des producteurs et artisans de bouche locaux. Le menu du déjeuner aura un prix de départ de 48 euros et celui du dîner un prix de 90 euros, hors accès au monument.

Konbini food avec AFP