AccueilFood

Évidemment, les pots de moutarde se revendent à prix d’or sur Internet

Publié le

par Konbini avec AFP

Le pot de moutarde atteint des prix encore jamais observés. Et nul ne sait vraiment quand cela va s’arrêter.

Évidemment, les pots de moutarde se revendent à prix d’or sur Internet

© Capture d’écran/Amazon.fr

Les affaires sont les affaires, diront certains. Alors que la moutarde continue à se faire rare sur les étals de supermarchés français, les revendeurs en ligne qui disposent de stocks, eux, ne se privent pas pour faire grimper les prix. “Un pot de 165 grammes qui affichait auparavant un prix de 1,59 euro se vend désormais pour une douzaine d’euros sur Amazon, par exemple. L’évolution reste du même ordre de grandeur d’une marque à une autre”, note BFM TV. Un phénomène déjà observé en juillet dernier.

Si le prix de la moutarde a régulièrement augmenté au cours de ces derniers mois, c’est surtout sur ceux de juillet et août que les augmentations ont été les plus conséquentes, rappelle le cabinet IRI. Un constat renforcé par le dernier baromètre Nielsen, auquel Konbini a eu accès. “Les tensions sur les disponibilités de produits en magasin sont toujours importantes, avec certaines catégories toujours fortement pénalisées, moutarde en tête”, indique l’institut.

À quand la fin de la pénurie ?

Depuis le début du conflit en Ukraine, la moutarde reste le produit rencontrant les plus fortes ruptures, “avec 21 % de disponibilité en moins”, selon le baromètre Nielsen. Autre problème : la baisse de la production au Canada durant la pandémie, qui reste le marché principal sur lequel les Français avaient l’habitude de se fournir.

Selon les projections, une amélioration de la situation n’est pas à prévoir pour tout de suite. “Bien qu’elle dispose de capacités de production sur son sol, la France est loin d’être en mesure de compenser la baisse des importations de graines”, explique BFM TV. En cause ? Le retour dans les récoltes d’un insecte qui a poussé de nombreux producteurs à se tourner vers d’autres cultures, comme le colza ou le tournesol.

À voir aussi sur Konbini :