AccueilFood

Comment des clients tyrannisent les restaurateurs avec un “chantage à la notation”

Publié le

par Robin Panfili

Des escrocs noient les restaurateurs d’avis négatifs sur Internet et demandent ensuite de l’argent pour les retirer.

Comment des clients tyrannisent les restaurateurs avec un “chantage à la notation”

© Getty Images

Il y a quelques jours, nous vous parlions d’une arnaque qui touchait plusieurs restaurateurs français depuis désormais quelques années. Aux États-Unis, c’est un autre type de menace qui pèse sur les restaurateurs. Depuis quelque temps, ils sont de plus en plus nombreux à subir ce que l’on pourrait appeler le “chantage à la notation”. En clair, des escrocs font pleuvoir des notes d’une étoile et des avis négatifs sur Google, puis demandent aux restaurateurs de payer pour les retirer. Les restaurateurs, souvent très dépendants de la notation en ligne pour remplir leur établissement, se trouvent contraints de céder.

Cette technique d’extorsion a été révélée par plusieurs médias locaux américains et relayée par le magazine culinaire Eater. “Chacun a reçu un e-mail suspect, prétendument d’Inde, qui menace de continuer la vague d’avis une étoile quotidiennement à moins qu’ils ne reçoivent par la poste une carte-cadeau Google Play de 75 dollars – une tentative d’extorsion organisée qui a été subie par de nombreux restaurants à travers le pays”, résume le magazine.

Dans le message suspect, les restaurateurs retrouvent le texte suivant. “Malheureusement, nous avons laissé des commentaires négatifs sur votre établissement. Et apparaîtra, à l’avenir, une revue identique chaque jour. Nous nous excusons sincèrement pour nos actions et ne voudrions pas nuire à votre entreprise, mais nous n’avons pas d’autre choix, dit l’e-mail. Le fait est que nous vivons en Inde et ne voyons pas d’autre moyen de survivre.”

L’arnaque a touché des restaurants à travers tout le pays, de l’étoilé au resto de quartier, de San Francisco à Houston, en passant par New York. Pour l’heure, Après s’être heurtés au silence de Google, qui n’acceptait pas leurs demandes de suppressions d’avis, le géant américain a finalement réagi en supprimant certaines des notes frauduleuses. Mais le pire est à craindre : combien de restaurants ignorent encore la présence de ces avis masqués, voyant ainsi leur notation dégringoler sans raison valable ?

À voir aussi sur Konbini :