Brand

Végan yoga, végan run, végan food festival : les végans s’emparent de la Suisse

Fini le combat pur et dur, le mouvement végan devient pop.

Film Babe.

D’après Swissveg, 3 % des Suisses sont végans en 2017. Soit environ 240 000 personnes, ce qui commence à faire beaucoup. Ce qui était un choix uniquement perso devient un phénomène de société, et les offres associatives ou commerciales fleurissent. On ne va pas vous faire la liste des brunchs végans du pays, d’autres le font mieux que nous. Ce qui est plus étonnant, c’est la diversification des événements, parfois très loin de la seule cause de la protection des animaux. Le véganisme est quasiment devenu un mode de vie global. Mais c’est ancré dans la philosophie du mouvement, depuis les débuts. On vous explique.

Publicité

Pendant longtemps, la Suisse allemande est en avance. À Zürich, les pionniers végétariens, comme Ambrosius Hiltl, proposaient déjà à la fin du XIXe siècle des plats végé, malgré les moqueries populaires. Le mouvement végan démarre une quarantaine d’années plus tard. Contrairement aux végétaliens (qui ne mangent pas de produits pour lesquels des animaux ont été tués), les véganes refusent globalement l’utilisation d’animaux : habits, transports, loisirs ou cosmétiques. La Vegan Society est fondée en 1944 en Angleterre. En Suisse, la "Veganen Gesellschaft" suisse est lancée en 1997. Surtout active en Suisse allemande, l’association défriche le terrain, encore peu connu alors.

Le véganisme aujourd’hui

Aujourd’hui, tout a changé. Le mouvement est en une des médias, les antispécistes utilisent parfois l’action directe pour faire entendre la cause. Mais le mouvement ne s’arrête pas au buzz. Il y a quelques jours à Zürich avait lieu le festival Vegana. Pour sa quatrième édition, le Street food festival végan occupait le quartier branché de Sihlcity et démontrait la variété de l’offre dans notre pays. L’événement a rassemblé 220 000 visiteurs en 4 éditions, selon les organisateurs.

Plus original, on trouve à Affoltern am Albis du yoga végan sur un rooftop. Un moyen de mêler nourriture, mode de vie plus équilibré, et plaisir de l’endroit. Tout comme les courses véganes, qui ont lieu les dimanches à Zürich, été comme hiver.

Publicité

En Suisse romande, le grand événement à venir, c’est le Mois végane, en novembre. Promu par l’association PEA, il a lieu dans le monde entier. L’idée est de tenter le véganisme, un mois durant, comme un challenge (ou un premier pas). Le tout avec des cours de cuisine organisés, des projections de films ou des "shoppings tours", pour changer ses habitudes.

Entre coups médiatiques et mouvement spirituel, le véganisme fait réfléchir la Suisse, un peu comme le mouvement végétarien l’avait fait auparavant.

 

Par THOMY, publié le 19/09/2018

Copié