Avis aux fumeurs, il sera bientôt interdit d’allumer une clope dans les gares CFF

Mais se faire un rail (en train) est toujours possible.

Dès le 1er juin 2019, les Chemins de fer fédéraux suisses vont appliquer leur directive d’interdiction de fumer dans toutes les gares du pays, pour faire suite à la décision de l’Union des Transports Publics quant à cette problématique.

Les raisons ? La qualité de l’air et la propreté des lieux sont grandement affectées par la fumée et les jets de mégots. L’entretien relatif aux résidus de cigarettes se chiffre à 4 millions de francs par année, une sacrée fortune pour l’entreprise ferroviaire.

Publicité

Ottavia Masserini, porte-parole des CFF à Berne, insiste sur ce problème récurrent :

"Aujourd’hui, le nombre croissant de pendulaires implique une fréquentation accrue des gares aux heures de pointe. Les cigarettes peuvent alors entraîner des désagréments pour les clients, en particulier lors de fortes affluences. Souvent, les mégots de cigarettes ne sont pas jetés dans les cendriers prévus à cet effet, mais finissent sur les voies ou les quais. Il en résulte une impression de dégradation de la qualité pour la clientèle, et une détérioration de l’environnement."

Publicité

via GIPHY

Au début de l’été, s’en griller une dans l’enceinte de la gare ne sera donc plus possible. Mais que les fumeurs se rassurent, ils ne sont pas totalement mis au ban de la société. Les CFF ont prévu de créer des zones fumeurs sur les quais ainsi qu’à l’entrée du bâtiment. La signalisation des zones est à l’étude et sera détaillée le 1er juin. Bon, et si l’envie vous prend de contourner cette interdiction, sachez que vous vous exposez à des sanctions, comme le précise Ottavia Masserini :

"Les personnes qui refusent de respecter les zones fumeurs pourront être renvoyées. Le bon sens du personnel de sécurité des gares s’appliquera. Dans les zones où il était déjà interdit de fumer avant le changement, des amendes ou des renvois pourront être émis."

Enfin, pour les adeptes de la vapoteuse, voire de la chicha électronique, c’est le même tarif les amis, pas de fumée sans feu.

via GIPHY

Crédits photo : © Jean-François Renaud / Flickr et © Erwin van der Meer / Flickr

 

Par François Graz, publié le 03/05/2019

Copié

Pour vous :