À voir : "Shot on my iPhone", une expo qui magnifie les photos prises au smartphone

À 23 ans, Johan Corminboeuf expose une série fine et élégante, qui fait même oublier la technique minimaliste d’un smartphone.

© Johan Corminboeuf

Johan Corminboeuf a toujours fait de la photo, depuis tout petit. Puis, est arrivé Instagram. Le Nyonnais d’origine commence à publier ses photos au quotidien. L’attrait des likes et des followers prend alors le dessus : ce qui était un moyen de montrer son travail devient une drogue.

Publicité

"Pendant un an et demi, j’étais à fond, et tout à coup, j’ai décidé de tout arrêter. À ce moment-là, je me suis rendu compte que j’étais en attente du like, mais que tout cela était trop facile, éphémère. C’est là que je me suis décidé à imprimer ces clichés pris au smartphone. Si tu imprimes, tu dois faire des choix. Pourquoi cette image ? Comment tu l’exposes ? La satisfaction est sur le long terme et, surtout, elle est vraie. Tu as de vrais retours, tu peux donner de vraies explications."

Délivré d’Instagram, Johan Corminboeuf s’apprête à exposer son travail "dans la vraie vie", à Lausanne. À la frontière entre panoramas naturalistes, reportage photo et abstraction. Et à chaque cliché, une interrogation : comment est-ce possible d’obtenir des résultats aussi créatifs à l’aide d’un smartphone, qui plus est un vieux modèle ?

"Ça étonne toujours, ce qu’on peut faire avec un smartphone. Le secret, c’est d’apprendre à regarder. C’est la vraie clé. Techniquement, j’utilise d’autres applications que celles de base, qui compresse moins et permet des réglages un peu plus poussés. Enfin, ne jamais oublier d’essuyer l’objectif ! On y pense avec un appareil photo, mais rarement sur son téléphone."

Publicité

Si son travail n’est pas prioritairement sur la technique, Johan estime cependant qu’on a tous le matériel qu’il faut pour réaliser de bons clichés, du moins si les conditions de lumières sont bonnes. Comme une invitation à se lancer, à essayer de dépasser le stade de la photo figurative.

"L’appareil photo, tu ne l’as pas toujours avec toi. Alors qu’un téléphone, en 5 secondes tu es prêt. Quand je me balade, je laisse mon regard naviguer et je le capture."

Le téléphone aura été son choix devenu définitif pendant un temps : il laissait son appareil à la maison. Par la suite, il en est revenu.

Publicité

"Avec l’appareil, on peut aller plus loin malgré tout, il a évidemment des possibilités plus poussées. L’iPhone, c’est une contrainte. Je l’ai poussé au bout de ses limites. Après, quand tu reviens à l’appareil, tu peux libérer beaucoup de choses. Aujourd’hui, je mêle les deux."

Après la sortie de son livre et cette exposition à Lausanne, Johan prévoit un long voyage en van et en solo l’été prochain. Un projet photo nommé "Vivre", dont il garde le secret pour l’instant…

© Johan Corminboeuf

Publicité

© Johan Corminboeuf

© Johan Corminboeuf

© Johan Corminboeuf

© Johan Corminboeuf

Exposition "Shot on my iPhone"
Du 27 septembre au 1er décembre 2019

Le Raisin
Place de la Palud 19
1003 Lausanne

Par Antoine Multone, publié le 26/09/2018

Copié

Pour vous :