(© Manu Gallardo)

Entre street art, musique live et performance, le festival Castrum va faire vibrer le Canton de Vaud ce week-end

70 litres de peinture, 21 touches de piano géantes, 9 grands menhirs, 2 moutons et un jour de fête en plus, voilà le cocktail alléchant du festival Castrum qui se tient cette année du 16 au 19 août. Rendez-vous dès jeudi à Yverdon-les-Bains pour célébrer sa 19e édition.

Le Castrum voit les choses en grand cette année, avec près de 60 heures de spectacles, projections, performances et concerts, et toujours la même ligne conductrice : investir la ville, l’emplir d’art et de musique, y faire résonner (entre elles) différentes disciplines, brasser la culture et embarquer le public.

Publicité

Pour cette édition, on note la venue événement du couple expert en fresques monumentales, Ella & Pitr. Leur spécialité ? Les géants qui se déploient à ciel ouvert sur des milliers de mètres carrés de toit, de mur ou de place publique. Leurs colosses ont déjà pris leurs quartiers aux quatre coins du monde, de Montréal à Santiago, en passant par la place de La Défense à Paris, ou encore Mumbai. Prochaine destination – c’est enfin dans un de nos patelins que ça se passe : rue des Moulins à Yverdon, pour le premier géant suisse. On se prépare déjà à dégainer notre téléphone pour abreuver notre compte Instagram.

Publicité

Coups de cœur

Difficile d’être plus directement plongé dans l’ambiance qu’en descendant, à peine débarqué du train, les marches de la gare transformées pour l’occasion en touches de piano géantes, histoire d’interpréter un petit concerto avec ses pieds pour se mettre dans le bain.

Parlant trempette, le collectif d’artistes 3615 Dakota propose un atelier Thalassoponie, qui se propose de sonder l’esprit des salades afin de déterminer si elles ont une âme. Au programme, laitues, Jacuzzi et saxophone. Autre performance décalée, Tendance Laine, ou comment tricoter un pull à un mouton, avec sa propre laine, "pour donner au mouton de demain l’envie de nous tricoter des pulls, avec nos propres poils". Au-delà de l’absurde, c’est en réalité à une réflexion écologique et écoresponsable que nous invite le collectif.

(© Castrum/3615 Dakota)

Publicité

Les démons de minuit

La cour du château sera le point de convergence des festivaliers en quête de déhanchement jusqu’au bout de la nuit. On retiendra l’électro-classique de Drops & Points et son quatuor à cordes qui promet de nous mettre en transe sur les pavés de la forteresse dès le vendredi soir. Le lendemain, c’est le voyage électro-psychédélique-tribal proposé par le trio Blood Wine or Honey qui nous fera suer de plaisir. Cerise sur le gâteau, les projections vidéo de Sophie Le Meillour s’immisceront dans les univers musicaux de plusieurs groupes, dont celui du DJ allemand Rey & Kjavik, et de son comparse genevois Laolu.

Blood Wine or Honey. (© Daniel Murray)

Promenons-nous dans les bois

On aime également les performances qui nous font découvrir les environs de la ville. On pense à Homonolith, un spectacle au carrefour entre théâtre, danse et cirque qui se propose de nous interroger sur les notions de chez-soi et d’habitat et se déroule dans une forêt alentour. Représentation payante (une des rares de la programmation), mais les trajets et les repas sont inclus. Pour une fois qu’on n’aura pas à avaler un menu de fast-food en deux-deux avant un concert !

Publicité

Tous ces rendez-vous culturels et bien d’autres encore à retrouver au festival Castrum, du 16 au 19 août à Yverdon-les-Bains. La plupart des manifestations sont gratuites, programme complet à consulter de toute urgence.

Par Manon Voland, publié le 14/08/2018

Copié

Pour vous :