AccueilBiiinge

Yaaasss queens ! La suite de Drag Race sera finalement bien diffusée sur France 2

Publié le

par Delphine Rivet

Volte-face de la chaîne, qui ne comptait diffuser que le premier épisode à l’antenne, face au succès du lancement du concours de drag-queens.

Yaaasss queens ! La suite de Drag Race sera finalement bien diffusée sur France 2

© France Télévisions

Ce sont nos confrères et consœurs de 20 minutes qui ont sorti l’info en premier : Drag Race France, le concours de drag-queens adapté du concept rendu célèbre par RuPaul, continuera sa course sur France 2. La chaîne avait en effet choisi de lancer le programme sur son antenne, ce samedi 25 juin, en deuxième partie de soirée, et en parallèle sur France.tv Slash. Initialement, la compétition devait donc se poursuivre sur la plateforme, chaque jeudi soir à 20 heures. C’était sans compter sur le succès inattendu (pour la direction de France Télévisions) de ce lancement en grande pompe sur son antenne.

Près de 914 000 téléspectateur·rice·s étaient devant France 2 pour découvrir les reines du drag, avec Nicky Doll en marraine suprême, ainsi que Kiddy Smile, Daphné Burki et Jean-Paul Gaultier dans le jury. Des audiences encourageantes qui devraient se multiplier dans les jours à venir avec la comptabilisation des visionnages en ligne et du replay. Avec ce défi relevé haut la main, la chaîne diffusera donc les sept prochains épisodes, chaque samedi vers minuit, juste après Fort Boyard. La primeur de la diffusion revient donc à France.tv Slash, comme il a toujours été prévu de le faire, chaque jeudi soir, à 20 heures.

De ses neuf adaptations à travers le monde – France, Thaïlande, Royaume-Uni, Hollande, Australie, Canada, Espagne, Italie, Philippines et bientôt la Suède –, c’est seulement la deuxième fois que la compétition est proposée sur une chaîne du service public, après la version anglaise sur la BBC. Cette célébration de l’art vivant qu’est le drag, où les queens rivalisent de talents, est aussi un grand moment d’humour, d’émotions, d’inclusivité, de bienveillance et de créativité. Le fait qu’une telle émission trouve sa place sur une chaîne publique est un signe de progrès et d’ouverture dont on a bien besoin en ce moment.

À voir aussi sur Konbini :