AccueilPop culture

En saison 2, Riverdale devient la série Scream (et c’est un problème)

En saison 2, Riverdale devient la série Scream (et c’est un problème)

Publié le

Le syndrome Laura Palmer

À voir aussi sur Konbini

Après avoir révélé l’identité du tueur de Jason Blossom en fin de saison 1, les scénaristes se sont retrouvés en plein syndrome “Laura Palmer”, aka la jeune femme aux mille secrets retrouvée morte au début de Twin Peaks. Quand le tueur fut révélé, au milieu de la saison 2, les téléspectateurs décrochèrent de concert, et la qualité de la série en pâtit aussi. Depuis, de nombreuses séries, de Broadchurch à Pretty Little Liars, ont été victimes du même syndrome. Riverdale se trouve maintenant dans la même impasse et ce n’est pas beau à voir.
Après l’affaire Blossom, les scénaristes ont misé sur l’arrivée d’un nouveau tueur présent dans les comics originaux, le “Black Hood” (car il porte une capuche noire, et rien que ça, c’était assez mal venu en 2017, le sweat sombre à capuche étant devenu un symbole des injustices commises par la police envers la communauté afro-américaine) sévit dans la petite ville, et s’attaque à ceux qu’il estime “impur·e·s”. Ce qui implique de s’en prendre autant au père d’Archie, la bonté même, qu’à la prédatrice sexuelle Geraldine Grundy. Passons pour la cohérence de son modus operandi, pas franchement clair. Le problème, c’est que Riverdale en version slasher est en train de devenir une mauvaise série.

Panique à Riverdale

Love, etc.