AccueilBiiinge

On a classé (objectivement) les candidat·e·s de la série Le Flambeau

Publié le

par Delphine Rivet

On a décidé de lancer les pronostics : qui a le plus de chances de survie ?

On a classé (objectivement) les candidat·e·s de la série Le Flambeau

Si vous n’êtes pas à jour sur Le Flambeau – déjà, qu’est-ce que vous attendez ? –, il vaut mieux faire demi-tour. On a en effet décidé de passer au crible chaque candidat et candidate. Et pour faire ça le plus objectivement possible, on s’est basé sur les pronostics de survie… comme s’il s’agissait d’un vrai jeu d’aventure, type Koh-Lanta, donc. Mais puisqu’on est dans une création tout droit sortie du cerveau dérangé de Jonathan Cohen, ce classement n’est pas une prédiction. Tout peut arriver ! Après tout, qui aurait pu parier sur le forfait de Tony Tonic après une attaque de requin ? Pas nous.

11. William (Mister V) 

© Canal+

On adore William. Mais, il faut bien l’admettre, ce gentil benêt en adoration devant Marc est plus équipé pour naviguer dans les eaux troubles des réseaux sociaux que dans celles de Chupacabra. Cet “aventurier de l’influence” espère pouvoir gagner la blinde de followers grâce au jeu, mais on ne donne pas cher de sa peau en situation de survie. Si Marina ne le bute pas avant (la candidate flirte avec la bavure), il risque de se faire éliminer rapidement par ses camarades. Parce que, concrètement, il ne sait pas faire grand-chose et ne contribue pas vraiment à faire gagner son équipe.

Pronostic de survie : 2 %

10. Annick (Laura Felpin)

© Canal+

Alors OK, elle a bien aidé son équipe à gagner sa première épreuve en crachant du feu. Mais elle a aussi transformé Marc en torche humaine. Un mauvais karma, qui lui reviendra sûrement en pleine poire un peu plus tard. Cette zadiste en sarouel que ses camarades ont baptisée affectueusement “la clocharde” est entrée dans l’aventure avec la positive attitude et un relativisme à toute épreuve. Les nuits à la belle étoile ne lui font pas peur, les puces de sable non plus. Sauf qu’ici, madame, on ne vit pas d’amour, d’eau fraîche et de ukulélé. Elle a beau la jouer collectif, elle saoule déjà toute son équipe et pourrait bien prendre le prochain charter pour Notre-Dame-des-Landes.

Pronostic de survie : 8 %

9. Hervé (Jonathan Lambert)

© Canal+

La vie en communauté, il connaît. Sauf qu’au lieu d’une micro-société hippie alter-mondialiste, lui, c’est au sein de la secte des Enfants de Saint-Jean de Luz qu’il s’épanouit. Mais sur les terres hostiles de Chupacabra, pas sûr que son grand maître lui vienne en aide. Déjà très distrait à l’épisode 1 par le style vestimentaire (absent) de Chataléré, on soupçonne en lui quelques sentiments refoulés, réprimés depuis des années, et qui ne demandent qu’à exploser. Sur le campement, à part baver sur ses petits camarades pour se faire bien voir auprès de la cheffe Carole, il ne sert pas à grand-chose. Il va falloir qu’il prie très fort s’il ne veut pas être dégagé lors du prochain conseil du flambeau électrique.

Pronostic de survie : 12 %

8. Patoche (Kad Merad)

© Canal+

Si montrer son cul pouvait faire gagner l’aventure, il serait le grand vainqueur (après Chataléré quand même). Hélas, on n’est pas au PMU du coin, et notre Nîmois ne semble toujours pas mesurer l’ampleur des enjeux qui se dressent devant lui. Pourtant, à l’arrivée, le butin en vaut la chandelle : avec 450 euros, il pourrait payer le pastis à tous ses potes à la maison ! Oui mais voilà, Patoche, c’est avant tout un bon gars, pas très finaud, et qui s’est découvert des affinités instantanées avec Philippe, ce vieux baroudeur. On pourrait probablement abandonner ces deux-là sur l’île, livrés à eux-mêmes, qu’ils trouveraient toujours le moyen de faire de l’alcool avec tout ce qu’ils trouvent. Pas sûr que ça les mènera très loin dans l’aventure, mais ça fait des bons souvenirs de camping.

Pronostic de survie : 21 %

7. Marc (Jonathan Cohen)

© Canal+

La seule raison pour laquelle il est si haut dans le classement, c’est parce que notre neuneu célibataire préféré est protégé par Alexandra. Elle ne laissera rien lui arriver, c’est un fait établi. L’arme secrète de Marc, c’est aussi d’avoir une chance insolente. Lui qui n’a toujours pas compris les règles du jeu (les comprendra-t-il un jour ?) prend toujours les pires décisions. En situation réelle, on lui aurait donné généreusement deux heures à vivre. Mais là, sur Chupacabra, c’est comme si sa connerie était un gilet pare-balles. Et, même s’il ne l’admettra jamais, c’est Anne, en bonne cheffe d’équipe, qui lui a sauvé les fesses jusque-là. Maintenant qu’elle a été éliminée, ça va se corser pour lui.

Pronostic de survie : 30 %

6. Alexandra (Leïla Bekhti)

© Canal+

C’est l’agent du chaos. Avec elle, toutes nos certitudes s’envolent. Une seule chose est sûre : elle est complètement frappée et obsédée par Marc. Elle prétend être là uniquement pour gagner les 450 euros, mais on n’est pas dupes ! Parce qu’elle est timbrée et que les autres la craignent, voici les deux options envisagées : soit elle bute des gens, ce qui aiderait son avancée dans le jeu (elle a déjà commencé à saboter une épreuve, la meuf a zéro chill), soit elle se fait dégager au conseil. Dans tous les cas, on aurait tort de sous-estimer ses capacités à survivre en milieu hostile : Alexandra sort juste de prison et sa détermination force le respect au moins autant qu’elle fait flipper. Donc on va éviter de la vexer en la mettant trop bas dans ce classement…

Pronostic de survie : 47 %

5. Philippe (Gérard Darmon)

© Canal+

Cet ancien militaire devenu romancier a vu des choses, OK ? Il n’est pas venu là pour compter les pâquerettes. Les situations de survie, il connaît. Les sacrifices, il en a fait. Des anacondas, il en a probablement bouffé. Alors la petite jungle de Chupacabra avec ses moustiques et ses fougères, c’est de la rigolade. Le hic, c’est que le bougre n’est plus tout jeune, qu’il a un peu des réflexes de vieux réac par moments, et qu’il s’est fait un pote sur l’île en la personne de Patoche. “Trop chou !” nous direz-vous. Oui. Mais cette amitié, voire cet amour naissant, entre les deux compères est une distraction qu’il n’avait sans doute pas prévue. Du coup, ça préfère picoler un tord-boyaux fait maison plutôt que de préserver le peu de riz qu’il restait à l’équipe des Mojitos. Ça craint.

Pronostic de survie : 52 %

4. Carole (Natacha Lindinger)

© Canal+

Alors OK, elle n’est pas commode et elle est surtout motivée par la vengeance, mais Carole a ce petit quelque chose en plus qui pourrait bien mener son équipe et elle-même vers la victoire : c’est un tyran, stratège et sans la moindre empathie. Accessoirement, c’est aussi une ancienne athlète, donc le cardio des épreuves ne devrait pas poser de problème. Si elle est bien sûr obligée de composer avec les gros lourdingues qui constituent sa team des Mojitos, c’est avant tout une individualiste. Si elle ne subit pas une mutinerie d’ici là, elle pourrait aller très loin dans l’aventure. Clairement, elle a les skills.

Pronostic de survie : 63 %

3. Marina (Géraldine Nakache)

© Canal+

Dans Le Flambeau, c’était la candidate la plus “normale” de tout le cast. Elle nous a touchés par sa sincérité et son altruisme, mais surtout parce qu’elle n’en avait rien à foutre de Marc et était in love de Soraya… jusqu’au terrible drame. Depuis engagée dans la police, elle a pris un pli un peu autoritaire. Maligne et pragmatique (ou tarée), elle a amené son flingue sur l’île. Si elle ne se laisse pas trop envahir par les sentiments qu’elle porte à Soraya, elle a l’étoffe d’une survivante et d’une gagnante. Il faudra quand même qu’elle arrive à maîtriser sa nervosité avec sa gâchette, un coup est si vite parti…

Pronostic de survie : 70 %

2. Soraya (Adèle Exarchopoulos)

© Canal+

Ouh ! Bah sur l’île. Soraya est déjà, littéralement, une survivante. Après de longs mois de coma, la voilà de retour. Et elle a un cœur gros comme ça… parce qu’on lui a transplanté un palpitant de gorille. Donc ses instincts animaux sont au max. Elle a le flair, la détente, l’énergie, la force… mais ce qu’elle a gagné en capacité de survie, elle l’a clairement perdu en chill. Soraya part au quart de tour ! Et, bon, on ne sait pas si vous avez vu le film Gorilles dans la brume, mais faut vraiment pas énerver un dos argenté. Quiconque croise son regard peut faire ses prières (à moins de tout de suite se mettre en boule). Elle a en tout cas le potentiel pour devenir la femelle alpha du campement.

Pronostic de survie : 79 %

1. Yvan (Thomas Scimeca)

© Canal+

Ah bah voilà, comme par hasard ! Le complotiste survivaliste platiste se retrouve tout en haut de ce classement alors qu’on ne sait absolument rien de lui. Ce mec est une énigme, et c’est sans doute ça qui le sauvera. Ça et le fait qu’en anticipation de la fin du monde, il a dû apprendre toutes les techniques pour tuer du gibier, construire un abri et vivre en parfaite autonomie. On ne sait pas, on spécule. Son point faible risque d’être la vie en communauté. Ce genre de personne étant plus encline à survivre seule dans un bunker avec des boîtes de conserve qu’avec une bande de randoms échoué·e·s sur une plage. Notre théorie, c’est qu’Yvan cache bien son jeu pour l’instant mais pourrait se révéler un redoutable adversaire (ou un total psychopathe).

Pronostic de survie : 86 %

Rendez-vous lundi, sur Canal+, avec trois nouveaux épisodes du Flambeau pour en avoir le cœur net !

À voir aussi sur Konbini :