AccueilBiiinge

On a classé les personnages de la saison 3 de The Boys, du moins pire au plus gros bâtard

Publié le , modifié le

Par François Faribeault

En toute objectivité bien sûr…

On a classé les personnages de la saison 3 de The Boys, du moins pire au plus gros bâtard

© Prime Video

Cette saison 3 de The Boys, qui s’est achevée sur Prime Video, a encore tenu ses promesses. On a eu de la violence, une superorgie, du sang, de la drogue et, évidemment, des super-pouvoirs… bref, la recette parfaite pour se détendre en mangeant des pâtes carbo. Résultat, ça nous a donné envie de classer ces belles personnes (non) en fonction de leur boussole morale toute pétée. Attention, spoilers !

#15. Starlight

Elle fut clairement la super-héroïne par excellence et son envie de faire le bien nous a donné des problèmes de transit. Elle a réussi à sauver une entreprise entière, ses potes, sa meilleure amie, son mec et ce, sans faire un pas de côté vis-à-vis de ses valeurs. Avoir autant de réussite, ça dégoûte.

#14. Queen Maeve

À voir aussi sur Konbini

Non, mais depuis quand elle peut solo Homelander comme ça ? Invisible toute la saison, elle a eu le culot de se sacrifier en héroïne pour finalement devenir une pirate. Comme pour Starlight, l’héroïsme pur, ça nous file des migraines ophtalmiques.

#13. Frenchie

Avec ses répliques françaises toujours aussi approximatives, Frenchie fut la grosse vicos de la saison. Malgré ses mille et un traumatismes, il a tenu bon dans son rôle de good guy et de sauveur de Kimiko. On aimerait avoir sa résilience.

#12. Mother’s Milk

La Crème a dû gérer le beau-papa fan de Homelander, ses TOC, son désir profond de buter Soldier Boy et… son désir profond de buter Butcher. Même s’il n’a flanché qu’une seule fois, il parvient à tenir le coup et devenir le bon père qu’il souhaite être. Décevant.

#11. Stan Edgar

Pas gentil mais pas non plus un grand méchant, il ne fut au final qu’un pétard mouillé dans son rôle de grand chef de Vought. Il n’a servi à rien sinon à décevoir et attrister le grand et beau Homelander.

#10. Black Noir

Comme Stan Edgar, on en attendait plus du mystérieux et silencieux Black Noir. Même si son amitié avec les Looney Tunes nous a énormément fait rire, on aurait aimé voir davantage à l’œuvre le Batman de The Boys.

#9. Kimiko

On était abattus lorsqu’elle a perdu ses pouvoirs et a souhaité devenir quelqu’un de normal et sain. Heureusement, pour le bien de tous, elle est redevenue la tueuse sauvage qu’on aime. Maintenant qu’elle a accepté sa nature, ça promet du lourd pour la saison 4.

#8. A-Train

Là, on commence vraiment à taper dans le pire. Toute la saison, A-Train aura essayé de gratter sa rédemption tout en vendant des clopes électroniques. Au final, avec littéralement un cœur de raciste en lui, il s’est fait rouler dessus par son frère et humilier par Homelander. Ce grand verre de karma nous a énormément fait plaiz.

#7. Hughie

Sept épisodes où il s’est mis tout le monde à dos pour sa quête vengeresse tout en terminant à poil, c’est un grand oui. Mais forcément, Starlight et Butcher sont venus tout gâcher. Et vas-y qu’il a fait péter la facture EDF pour aider sa meuf dans le dernier épisode au lieu de se droguer au V comme toute bonne personne déséquilibrée…

#6. Ashley

Le coup de la perruque n’a fait que révéler l’état psychologique d’Ashley. Et malgré son acte de bonté dans la dernière scène, elle a passé la saison à être une odieuse personne qui chie sur tout le monde par peur et instinct de survie. Et ça, les amis, on a trouvé ça magnifique.

#5. Victoria Neuman

Très peu présente dans cette fin de saison, elle a montré tout de même de sacrées compétences pour parvenir à ses fins. Sa vraie force a été d’agir de façon subtile en s’alliant aux bonnes personnes, et pour ça, madame la vice-présidente des États-Unis, c’est une 5e place bien méritée.

#4. Butcher

Franchement, il aurait largement eu la première place s’il n’avait pas sauvé Hughie et s’il avait entériné son obsession pour Homelander. Mais hélas, comme il doit devenir la Némésis de Homelander et ce, malgré le même héritage paternel, Billy est devenu un “bon gars” sur la fin. Dommage pour lui.

#3. The Deep

On sait maintenant qu’il tient son nom du fait qu’il s’enfonce à chaque saison dans des abîmes de lâcheté, en plus de son manque de personnalité. Le vrai super-pouvoir de The Deep, c’est de se rendre haïssable à chacune de ses apparitions et encore une fois, il en a payé le prix fort en perdant sa femme et sa réputation. Heureusement, il lui reste son poulpe.

#2. Soldier Boy

Entrée fracassante de Dean Winchester dans cette saison 3. En seulement six épisodes, il a réussi à montrer qu’il était une vraie enflure ainsi qu’un papa très moyen. Détestable sur tous les aspects, l’anti-Captain America est reparti comme il est arrivé, juste le temps d’entrer dans mon cœur comme un véritable déchet surhumain.

#1. Homelander

L’élu du peuple Aryen nous a proposé une master class cette saison. Manipulations, menaces de mort, passage à l’acte, léger dédoublement de personnalité… il aura tout fait. On a apprécié qu’il retrouve enfin son fils en manque de repères ainsi qu’une vraie communauté qui le soutient et l’apprécie pour ce qu’il est vraiment. Ça nous a mis les larmes aux yeux.

Maintenant, place à une interminable attente d’un an avant de voir la saison 4, prévue normalement pour 2023. Et pour patienter, les trois premières saisons de The Boys sont à voir ou revoir sur Prime Video.