AccueilBiiinge

Marta Kauffman, cocréatrice de Friends, reconnaît “une erreur” dans le traitement du personnage transgenre

Publié le

par Delphine Rivet

La showrunneuse admet que certaines des critiques envers sa série sont justifiées.

Marta Kauffman, cocréatrice de Friends, reconnaît “une erreur” dans le traitement du personnage transgenre

© NBC

Friends est une série culte pour des millions de gens. Personne ne lui enlèvera jamais ce statut d’icône de la pop culture. Mais à mesure que les années défilent et que la société évolue, le regard que l’on porte sur certaines œuvres chéries peut (ou doit) lui aussi évoluer. Ces dernières années, la célèbre sitcom de la fin des années 1990 a été exhumée par une toute nouvelle génération qui a notamment pointé du doigt son manque de diversité, sa grossophobie envers Monica, ou encore le mégenrage d’un personnage trans.

Des observations totalement valides, faites au travers d’un prisme contemporain, et qui proposent de sans cesse remettre en question notre point de vue. Un exercice critique nécessaire et plutôt sain auquel la cocréatrice de Friends s’est depuis pliée. Dans une récente interview, dans l’émission The Conversation pour BBC World, la showrunneuse est revenue sur l’un de ses regrets concernant Friends.

Vers la fin de la saison 7, Chandler décide de renouer avec l’un de ses deux parents avant son mariage avec Monica. La personne qu’il a toujours considérée comme son père est en réalité une femme trans, incarnée par l’actrice Kathleen Turner, performeuse dans un cabaret à Las Vegas. Problème, dans le script, elle est constamment genrée au masculin. Parce que la société a fait du chemin sur ces questions, le regard que l’on porte dans le rétroviseur n’est pas tendre. Et si Marta Kauffman rappelle que la série est avant tout le produit de son époque, elle admet aussi volontiers ne pas avoir été à la hauteur :

“On persistait à l’appeler ‘le père de Chandler’, quand bien même elle était une femme transgenre. Les pronoms, c’était quelque chose que je ne comprenais pas encore à l’époque. Donc ne la mentionnait pas au féminin. C’était une erreur”.

Le manque de diversité dans le cast était un autre point de crispation sur lequel la showrunneuse a tenu à s’excuser :

Friends a été critiquée à bien des égards, et en particulier sur le fait qu’il n’y avait pas assez de personnes noires. […] Durant ces dernières années, mon cheminement m’a amenée à dire aujourd’hui que oui, malheureusement, je suis coupable de ça. Et je ne ferai plus jamais cette erreur. Je faisais clairement partie de ce problème de racisme systémique au sein de notre industrie. Je n’en avais pas conscience, et ça me fait vraiment me sentir idiote.[…] C’était une critique absolument valide, et difficile à entendre, à laquelle je suis encore très sensible. Si j’avais su à l’époque ce que je sais maintenant, j’aurais changé certaines choses. Mais j’étais ignorante, et j’ai appris depuis.”

À voir aussi sur Konbini :