AccueilBiiinge

Les 5 questions auxquelles la saison 2 d’House of the Dragon devra répondre

Publié le , modifié le

Par Adrien Delage

Attention, spoilers potentiels.

Les 5 questions auxquelles la saison 2 d’House of the Dragon devra répondre

© HBO

#1. Rhaenyra et Alicent vont-elles se réconcilier ?

© HBO

La question peut paraître dérisoire tant la scission entre les deux amies semble désormais béante, mais la série prend une direction narrative différente de Feu et Sang. En effet, dans la version des mestres (de George R. R. Martin donc), la mère d’Aegon est beaucoup plus manichéenne en vouant une haine profonde à Rhaenyra.

Mais dans House of the Dragon, Alicent est bien plus réticente et divisée intérieurement à l’idée de trahir voire faire du mal à sa meilleure amie. La reine régente est simplement persuadée de faire les choses bien en l’honneur de son défunt mari, dont les derniers mots ne s’adressaient pas à elle, mais bien à Rhaenyra.

À voir aussi sur Konbini

Par ailleurs, au fur et à mesure de la saison, le rapport entre Alicent et Otto évolue. Si elle lui est complètement soumise voire manipulée dès son plus jeune âge, la reine finit par résister et s’opposer à lui avec son expérience accumulée et sa force de caractère acquise. On la voit aussi faire preuve de douceur et de compassion quand une servante est violée par Aegon, alors qu’une certaine Cersei l’aurait tout simplement supprimée pour la faire taire à jamais.

Dans le season finale, Alicent fait d’ailleurs un geste vers Rhaenyra en lui faisant parvenir une mystérieuse page d’un livre d’histoire. Il s’agit d’un callback au tout premier épisode de la série, alors que les deux amies faisaient la lecture dans les jardins de Port-Réal.

Sur cette page, on aperçoit la princesse Nymeria Martell, une figure emblématique de l’histoire de Westeros (pour l’anecdote, Arya a donné son nom à sa louve dans Game of Thrones). Originaire d’Essos, elle fit construire 10 000 navires pour sauver son peuple et fuir les guerres sanglantes des Possessions, des territoires conquis par les Valyriens grâce à leurs dragons.

Nymeria et ses fidèles trouvèrent refuge à Dorne, où elle épousa le roi actuel, Mors Martell. Ensemble, ils parvinrent à unir les royaumes du Sud sous une seule bannière, le fameux soleil rouge transpercé d’une flèche. D’une certaine manière, Alicent fait parvenir cette page à Rhaenyra pour l’attendrir sous couvert de nostalgie et d’une certaine forme d’empowerment féminin. Mais l’histoire de Nymeria ne s’arrête pas là, et elle donne même un deuxième sens au geste d’Alicent bien plus révélateur sur ses intentions.

En effet, Nymeria était une reine aimante et dévouée à son peuple qui a pas mal bousculé les traditions patriarcales dorniennes. Elle a notamment fait abolir la succession basée sur le genre à Dorne, si bien que c’est sa fille aînée qui siégea sur le trône après sa mort.

Vous voyez où on veut en venir ? Et si, dans le plus grand secret, Alicent soutenait la campagne de Rhaenyra pour la conquête des Sept Couronnes par amitié et sororité ? La reine régente semble en tout cas confrontée à un dilemme des plus difficiles, où elle devra choisir entre sa propre chair et sa meilleure amie.

#2. Comment sera le règne d’Aegon Targaryen ?

© HBO

Au vu de son comportement toxique et lâche au cours de la saison 1, la réponse est toute trouvée. Aegon est tombé du fameux mauvais côté de la pièce des Targaryen à sa naissance, lorsque les dieux jouent à pile ou face sur la boussole morale de la lignée. On le voit marcher dans les traces du vil Joffrey Baratheon, avec un règne cruel, immature et belliqueux pour le royaume.

Aegon a tenté de fuir le trône de Fer toute sa vie jusqu’à ce qu’il comprenne le pouvoir quasi divin qui en découle en revêtant l’armure, la couronne et l’épée Feunoyr de son ancêtre Aegon le Conquérant, à l’origine de l’hégémonie targaryenne sur les peuples de Westeros.

Dans la série, l’écriture et l’interprétation du personnage sont restées très fidèles à sa description dans Feu et Sang. Pendant la Danse des Dragons, sa personnalité tyrannique et malsaine va être exacerbée et ce, même contre sa propre famille. Aegon va devenir aigri, de plus en plus cruel et surtout violent à l’égard de ses détracteurs.

Son règne sera marqué par la guerre fratricide entre les Noirs et les Verts, qui débutera réellement dans la saison 2 de House of the Dragon. On vous conseille de sauter la lecture du prochain paragraphe si vous souhaitez éviter quelques spoilers des livres.

Sans vous raconter la fin de la Danse des Dragons, on sait qu’Aegon n’est pas un roi très stratégique et qu’il va foncer tête baissée dans la guerre contre Rhaenyra. S’il remporte plusieurs batailles importantes, son arrogance et son impulsivité vont lui coûter ses deux jambes après une terrible blessure lors du siège de Repos-des-Freux.

En convalescence, Aegon sera remplacé temporairement par son frère Aemond en tant que Protecteur du royaume. À son retour sur le trône de Fer, le roi est dévisagé, paranoïaque et au bord de la folie. On entre alors dans le passage le plus intense et bouleversant de la Danse des Dragons, qu’on vous laissera découvrir sur vos écrans en temps voulu.

#3. Qui est Vermithor, le nouveau dragon de la série ?

Vous n’êtes sûrement pas passés à côté de cette scène marquante du season finale : Daemon se rend dans les entrailles de Montdragon, le volcan qui surplombe la forteresse de Peyredragon, pour apprivoiser une mystérieuse créature à l’aide d’un chant en haut valyrien. Depuis, HBO a confirmé qu’il s’agissait de Vermithor, un dragon emblématique de l’univers de Game of Thrones.

Surnommé la Furie d’airain à cause de ses écailles de bronze, Vermithor est le troisième plus gros dragon de l’Histoire après Balerion et Vhagar, monté par Aemond Targaryen. Daemon espère ainsi récupérer une force de frappe capable de rivaliser avec l’armada des Verts, qui possède techniquement le dragon le plus puissant et expérimenté encore vivant.

Vermithor est un dragon centenaire autrefois monté par Jaehaerys Targaryen, le grand-père de Viserys, qu’on aperçoit rapidement lors du Grand Conseil des 101 au début de la série. Mais à la mort de son dragonnier, Vermithor se réfugie dans les cavernes de Montdragon et devient l’un des rares dragons sans partenaire. Désormais, la question est de savoir qui aura l’honneur de prendre la succession de Jaehaerys et de le monter.

Daemon ayant déjà Caraxès comme monture, le dragon devrait logiquement revenir à l’un de ses descendants. Mais dans Feu et Sang, Vermithor accepte de s’allier à un personnage pas encore introduit dans la série et qui aura un rôle déterminant dans la guerre entre Rhaenyra et Aegon.

Évidemment, on s’attend ainsi à un clash des Titans entre Vermithor et Vhagar, qui devrait survenir dès la saison 2.

#4. Rhaenyra deviendra-t-elle une “mad queen” à la Daenerys ?

© HBO

C’est la plus grande crainte des fans des Targaryen : la voir passer du côté obscur de la Force et se rapprocher du comportement cruel d’Aerys, alias le Roi Fou. Le trope de la “mad queen” a déjà gâché le plaisir de visionnage de nombreux et nombreuses spectateurs et spectatrices de Game of Thrones, lorsque Daenerys décide finalement de cramer Port-Réal et ses habitants pour se venger de Cersei et la mort de Missandei en saison 8. À première vue, le schéma narratif semble se répéter avec Rhaenyra, qui vient de perdre son fils Luc à cause d’Aemond et son dragon Vhagar.

D’un côté, on est inquiets à cause des similitudes entre Rhaenyra et Daenerys, que la série appuie parfois fortement. Par exemple, les deux personnages assurent ne pas vouloir devenir “la reine des cendres”, refusent l’aide de leur bien-aimé respectif (Daemon et Jon) et les thèmes musicaux de Rhaenyra et Daenerys se ressemblent étrangement. Le regard caméra final de la leadeuse des Noirs fait aussi froid dans le dos dans le dernier épisode de la saison 1. On n’est clairement pas loin d’entendre le fameux “burn them all” à l’encontre des Verts.

De l’autre côté, on fait aussi confiance aux scénaristes d’House of the Dragon pour ne pas répéter les mêmes erreurs que Game of Thrones. Ryan Condal et Miguel Sapochnik ont toujours promis de mieux traiter les personnages féminins dans le spin-off, où les femmes sont clairement au cœur de l’intrigue et des jeux de pouvoir.

Elles sont montrées en rébellion face à leur rôle maternel voire reproducteur, même si certaines scènes d’accouchement particulièrement violentes mettent le doute quant aux intentions des showrunners et à leur évolution vers une écriture plus féministe.

Autrement dit, et comme House of the Dragon est encore une série jeune, on préfère ne pas leur jeter la pierre et voir comment la personnalité de Rhaenyra va évoluer au sein de la Danse des Dragons. Tant qu’ils ne font pas de la “mad queen” un trope récurrent et nauséabond dans le game des séries au même titre que “bury your gays“, la “mean girl” ou le “straw misogynist“.

Make Targaryen Great Again, si vous nous permettez l’expression.

#5. Quand sortira la saison 2 de House of the Dragon ?

© HBO

Entre la commande d’une série complète House of the Dragon par HBO en septembre 2019 et le début de sa diffusion en août 2022, presque trois ans ont passé. Le délai entre les saisons 1 et 2 devrait heureusement être raccourci maintenant que les fondations de la série sont posées, mais les fans devront toutefois se montrer patients.

En effet, si le showrunner Ryan Condal a confirmé le début du tournage de la saison 2 début 2023, HBO et son président de la programmation, Casey Bloys, sont restés prudents : la saison 2 ne sortira pas en 2023, mais plutôt en 2024.

En revanche, on connaît déjà quelques informations sur les nouveautés de la saison 2. George R. R. Martin a confirmé l’arrivée de Daeron Targaryen, le quatrième enfant de Viserys et Alicent, qui a passé la saison 1 à Villevieille (parce que les scénaristes manquaient de temps pour l’inclure dans l’histoire).

Par ailleurs, la série va arrêter les multiples bonds dans le temps et donc le recasting de ses acteurs et actrices, puisque la Danse des Dragons est très intense mais en réalité assez courte en termes de temporalité.

Dans les coulisses toujours, le départ de Miguel Sapochnik au poste de coshowrunner a entraîné l’arrivée d’Alan Taylor pour le remplacer. Le réalisateur est aussi un vétéran de Game of Thrones, dont il a mis en scène quelques épisodes cultes dont “Baelor” en saison 1, marqué par l’exécution de Ned Stark.

Enfin, même si l’action restera géographiquement centrée sur Port-Réal, Peyredragon et Lamarck, on devrait également revoir des lieux emblématiques de GoT dont potentiellement Winterfell, Dorne ou encore les Îles de Fer.

En France, la saison 1 de House of the Dragon est disponible en intégralité sur OCS à la demande.