AccueilBiiinge

Le Livre de Boba Fett : le retour du roi

Publié le

par Adrien Delage

L’épisode sans Boba Fett était paradoxalement le meilleur de la mini-série jusqu’ici. Attention, spoilers.

Le Livre de Boba Fett : le retour du roi

Ⓒ Disney+

Depuis quelques semaines, l’intérêt et la qualité de la mini-série Le Livre de Boba Fett dans l’univers Star Wars font débat. En cause, une œuvre qui n’apporterait pas grand-chose à l’ensemble, si ce n’est pour les fans hardcore du chasseur de primes, et le style de réalisation très kitsch et barré de Robert Rodriguez, qui dénote avec le space opera traditionnel. Mais la mini-série de Jon Favreau et Dave Filoni a fini par mettre tout le monde d’accord avec un épisode 5 sous le signe de l’apothéose, qui marque le retour d’un personnage déjà culte de la saga, le retour du roi, comme certains diront sur les réseaux sociaux : Din Djarin, alias Le Mandalorien.

En vérité, l’arrivée du protecteur de Grogu dans Le Livre de Boba Fett n’est pas une si grande surprise que ça. La mini-série se déroule juste après la saison 2 de The Mandalorian (titre français : Le Mandalorien), les rumeurs allaient bon train concernant la participation de Pedro Pascal sur le tournage et la fin de l’épisode 4 teasait son retour à travers le thème emblématique du personnage, composé par Ludwig Göransson. Autre surprise qui n’en est pas vraiment une, le retour de Din Djarin dans Le Livre de Boba Fett a relevé l’intérêt des fans pour la mini-série, en proposant très clairement un bottle episode qui pourrait aussi bien appartenir à la saison 3 de The Mandalorian.

Un hommage à La Menace fantôme

Ⓒ Disney+

À voir aussi sur Konbini

On pourrait presque juger déloyal de faire revenir Din Djarin dans la mini-série pour attirer le public. Mais de l’autre côté, Jon Favreau et Dave Filoni ont complètement relancé la saga Star Wars à travers le voyage du Mandalorien et Grogu. Le charisme et la prestance du personnage à l’écran fonctionnent dès les premières minutes de l’épisode, alors que Mando fait un massacre en récoltant son bounty. Une forme de back to business pourrait-on croire, même si les pensées du héros sont en réalité tournées vers son petit protégé, désormais entre les mains de Luke Skywalker.

Le retour du chasseur de primes permet ainsi de teaser la saison 3 de The Mandalorian. Au cours de l’épisode, plusieurs personnages évoquent d’ailleurs brièvement les futurs enjeux de la série : l’héritage de Mandalore et sa reconquête, à l’aide du sabre laser noir et de figures emblématiques de ce peuple éparpillé à travers la galaxie, telles que Bo-Katan Kryze (incarnée par Katee Sackhoff en live action). Une intrigue qui n’a donc pas grand-chose à voir avec le règne de Boba Fett sur Tatooine, même si une pirouette scénaristique permet d’associer ce duo dans un épisode final très prometteur.

Chargement du twitt...

Il est assez épatant de voir la facilité avec laquelle Jon Favreau et Dave Filoni font carburer la nostalgie de Star Wars dès que Mando surgit à l’écran. Dès lors, on retrouve les arcanes du space opera de George Lucas, qui nous fait voyager dans un univers riche et merveilleux. Din Djarin continue de se croire dans un action-RPG, alors qu’il demande à Peli Motto (Amy Sedaris, lumineuse), la mécanicienne fort sympathique de Tatooine, de lui construire un nouveau vaisseau. Entre-temps, le chasseur de primes en profite pour faire une halte chez la forgeronne mandalorienne afin de crafter une armure pour Grogu et améliorer son équipement au passage. Bref, nous voilà complètement replongés (avec brio) dans The Mandalorian.

Mais les deux showrunners vont encore plus loin dans cet épisode, en rendant hommage à la prélogie et plus précisément à La Menace fantôme. Ils multiplient les références et easter eggs liés notamment à la jeunesse d’Anakin Skywalker. En effet, Mando s’élance avec son nouveau vaisseau (un Starfighter Naboo, comme ceux utilisés par Padmé Amidala et son armée dans l’épisode I) dans les canyons arides de Beggar, là même où Anakin avait participé à la course de modules. Nul doute que Bryce Dallas Howard, qui a réalisé cet épisode jouissif, est une énorme fan de La Menace fantôme.

Difficile de dire qu’on a apprécié un épisode du Livre de Boba Fett alors qu’il s’agit en réalité d’un épisode transition vers l’avenir de The Mandalorian. Temuera Morrison n’apparaît même pas à l’écran, si bien que Din Djarin vient clairement lui voler la vedette. On peut alors se demander s’il y avait un véritable intérêt de raconter l’histoire de Boba Fett dans un spin-off dédié, alors que sa quête du trône de Tatooine aurait pu devenir une sous-intrigue de la série mère. “Le Retour du Mandalorien” vient surtout confirmer une chose : Din Djarin (et Baby Yoda) est la meilleure chose qui soit arrivée à Star Wars depuis le rachat de Lucasfilm par Disney.

La mini-série Le Livre de Boba Fett est diffusée tous les mercredis sur Disney+, à raison d’un épisode par semaine.