AccueilBiiinge

Dans les coulisses de l’orgie de “Herogasm”, l’épisode le plus barré de The Boys

Publié le

par Delphine Rivet

Chaque saison, on se dit que The Boys ne pourra jamais faire plus fou que la précédente. Et chaque saison, The Boys nous donne tort.

Dans les coulisses de l’orgie de “Herogasm”, l’épisode le plus barré de The Boys

© Prime Video

Ce 24 juin, Amazon balançait sur sa plateforme Prime Video le sixième épisode de la saison 3 de The Boys. Et son titre “Herogasm”, contraction de “Hero” et “orgasm”, laissait peu de place au doute quant à son contenu. Il faut dire que la série ne s’est jamais montrée pudibonde sur les scènes de violence, de gore ou de sexe. Mais là, force est de constater qu’on vient de franchir un cap supplémentaire dans le WTF. L’équipe, interrogée par les médias américains Digital Spy et Variety, nous révèle quelques secrets de tournage de cette incroyable séquence.

Attention, si vous n’avez pas encore vu l’épisode en question, spoilers droit devant.

Entre gel hydroalcoolique et lubrifiant, il faut choisir

© Prime Video

Jack Quaid, l’interprète de Hughie qui passe une partie de l’épisode à poil à cause de son pouvoir de téléportation (merci le Temp V), a eu vent d’une anecdote plutôt savoureuse durant le tournage de l’orgie :

“On était en pleine saison du Covid, donc on avait mis du gel hydroalcoolique un peu dans chaque pièce, et j’ai entendu un membre de l’équipe râler : ‘Oh bordel, j’ai confondu le flacon de lubrifiant avec celui du gel hydroalcoolique’.”

Et là, vous vous dites “Attendez… est-ce que ça veut dire qu’un figurant tout nu a mis du gel hydroalcoolique sur ses parties intimes ?”. Fort heureusement, c’était l’inverse. Cette personne voulait juste se désinfecter les mains et s’est retrouvée plus lubrifiée que jamais (et tout collant). Il a donc échappé au pire, nous voilà rassurés.

Amazon voulait une “super-orgie”

Il est commun que les diffuseurs renvoient des “notes” à chaque étape de l’écriture d’un script de série. Ici, Amazon n’avait qu’une exigence, comme le raconte Eric Kripke, le showrunner de The Boys :

“La seule note qu’ils m’ont envoyée, c’est ‘Il faut qu’à chaque instant on comprenne qu’il s’agit d’une orgie de super-héros et pas une simple partouze. On a donc ajouté en post-prod quelques gags et autres effets spéciaux. Par exemple, j’adore l’idée d’avoir un gode Starlight qui vibre et flotte dans les airs. Ça n’était pas dans le script, on l’a ajouté par ordinateur après.”

Eric Kripke ajoute qu’il y a, dans les comics d’origine qui ont inspiré “Herogasm”, des choses bien plus trash que dans l’épisode : “La série a beau être complètement barrée, le comic l’est infiniment plus !”

La sagesse de la pieuvre

© Prime Video

Il y a évidemment ce moment, dans “Herogasm”, où The Deep se fait surprendre par Starlight alors qu’il est en train de savourer une fellation que lui fait… une pieuvre. Une scène de plus à ajouter à la longue liste des trucs bien cringe de The Deep. Si vous n’êtes pas déjà assez perturbé·e·s par cette image (elle est gravée à jamais dans notre rétine), sachez que l’inspiration de cet acte contre nature est venue de l’innocent et merveilleux documentaire La Sagesse de la pieuvre, de Pippa Ehrlich et James Reed, sorti en 2020 et disponible sur Netflix. C’est Chace Crawford qui nous raconte cette improbable référence :

“Eric Kripke regardait ce documentaire, qui est vraiment hyper-touchant, et il s’est dit ‘Attends… est-ce qu’il y a un truc sexuel entre le gars et la pieuvre ? Est-ce qu’il va se la taper ?’ Voilà ce qui lui a traversé l’esprit et, évidemment, c’est allé directement dans le script.”

Plus assez de jus

On le sait, The Boys a un énorme budget de fausse hémoglobine (dont une bonne partie recouvre Kumiko dans 80 % de ses scènes), pas un épisode sans que ça gicle, coule, explose, dans tous les sens. Ce qui était inédit en revanche, sur la facture de la production, ce sont les quelques gallons de faux sperme nécessaires à une scène en particulier de “Herogasm”. Et c’est le pauvre MM qui en a fait les frais. Karl Urban, aka The Butcher, nous explique qu’il a désormais une pénurie sur le plateau :

“Dans cette saison, il y a plus d’action, de drama, et de cœur. Tous les départements de la production ont dû se dépasser, en particulier celui du maquillage. Ils étaient à court de faux sang dès l’épisode 3, et de sperme après l’épisode 6.”

La saison 3 de The Boys est actuellement diffusée, à raison d’un épisode par semaine, sur Prime Video.

À voir aussi sur Konbini :