AccueilBiiinge

Comme le gobelet oublié de Game of Thrones, une grosse boulette s’est glissée dans le dernier House of the Dragon

Publié le

par Delphine Rivet

On est passé à deux doigts (verts) de la catastrophe industrielle.

Comme le gobelet oublié de Game of Thrones, une grosse boulette s’est glissée dans le dernier House of the Dragon

© HBO

On peut toujours compter sur des fans à la vue perçante pour briser totalement l’illusion savamment créée par des mois de travail. En effet, le dernier épisode de House of the Dragon, intitulé “Second of His Name”, a laissé passer une grosse boulette que certain·e·s ont vite repérée et se sont empressé·e·s de partager leur découverte sur les réseaux sociaux. Un gant vert, censé permettre de gommer en post-production les deux doigts coupés de la main de Viserys, s’est tapé l’incruste dans une scène.

Chargement du twitt...

Un oubli qui n’est pas sans rappeler une autre bourde, faite trois ans auparavant. En 2019, un gobelet en carton s’était tapé l’incruste dans un plan, furtif, de la dernière saison de Game of Thrones. On l’avait alors baptisé, à tort, le Starbucks Gate, puisque le mug incriminé semblait arborer le logo de la célèbre firme. En réalité, il n’en était rien : c’était du thé, déjà, et il provenait d’une petite échoppe du fin fond de l’Irlande où était tournée une partie de la série. Parce que oui, le monde entier avait joué les détectives pour déterminer l’origine de cet anachronisme. Le fautif ? Lord Varys, ou plutôt l’acteur qui l’incarnait, Conleth Hill.

Si les doigts de Viserys auraient effectivement dû être coupés de l’image (au propre comme au figuré), le co-showrunner de la saison 1 de House of the Dragon, Miguel Sapochnik – lequel a entre-temps annoncé qu’il quittait la série et la laissait aux mains de son partenaire d’écriture, Ryan J. Condal – a avoué devant les caméras, lors de l’avant-première, que la production avait volontairement glissé une “gaffe”. En hommage au Starbucks Gate déclenché par sa sœur aînée, il a admis avoir disséminé des gobelets dans divers plans de la série, avant qu’ils soient effacés par ordinateur. Il met au défi les fans de les retrouver et promet, pour celle ou celui qui y parviendra, une récompense. Laquelle ? “Un gobelet de café”, a-t-il rétorqué avec malice au Hollywood Reporter.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Parmi les grosses boulettes de ces dernières années dans les séries, les productions de la saga de George R. R. Martin sont loin d’être les seules à s’être tapé la honte sur les réseaux sociaux. On se souvient avec émotion de la bouteille d’eau qui a fait trembler l’aristocratie british, laissée nonchalamment sur un manteau de cheminée, dans une photo promo pour Downton Abbey. C’était en 2014, et on en frissonne encore. Plus récemment, en 2020, c’est The Crown qui a été victime d’un anachronisme. Sur une image officielle publiée pour teaser l’arrivée de sa saison 4, Emma Corrin, qui incarnait la princesse Diana, s’est fait voler la vedette par un bus à impériale en arrière-plan. Le crime de ce dernier ? Être un modèle Routemaster de dernière génération dans une scène supposée se dérouler dans les années 1980. Oups.

En France, House of the Dragon est diffusée chaque semaine, dans la nuit de dimanche à lundi, sur OCS.