AccueilBiiinge

15 moments que les fans de The Walking Dead n’oublieront jamais

Publié le

par Anaïs Bordages

Après onze saisons et 177 épisodes, retour sur les moments les plus mémorables de la série de zombies la plus populaire de tous les temps.

15 moments que les fans de The Walking Dead n’oublieront jamais

© AMC

Attention, spoilers !!

#1. La mort de Lori

© AMC

Une mort mémorable pour deux raisons. D’abord, la cruauté de la scène : alors que Lori vient de mourir en couche dans une prison désaffectée, son jeune fils Carl est obligé de lui planter un couteau dans le crâne pour éviter qu’elle ne devienne un zombie. Bonjour les années de thérapie. Mais c’est aussi (et surtout ?) la scène qui nous a donné le meilleur mème de tout The Walking Dead : la “cry face” de Rick.

À voir aussi sur Konbini

#2. La tartinade de zombies

© AMC

Les premiers épisodes de The Walking Dead contiennent certains des moments les plus emblématiques de toute la série : le réveil de Rick à l’hôpital, la petite fille zombie, Rick seul à cheval sur une autoroute désolée, le tank… Mais le premier moment véritablement dégoûtant arrive lorsque Rick et ses nouveaux compagnons de fortune décident de s’enduire de boyaux en décomposition pour passer inaperçus dans la meute. Pire beauty routine de l’histoire.

#3. L’abandon de la ferme

© AMC

À la fin de la saison 2, alors que les personnages semblent enfin avoir trouvé une stabilité (et même, en ce qui concerne Glenn et Maggie, l’amour), ils doivent recommencer à zéro lorsque la ferme de Hershel est dévastée par les zombies et les flammes. Un rebondissement inoubliable qui mènera nos personnages vers leur prochain lieu emblématique : la prison.

#4. Le Terminus

© AMC

En onze saisons, The Walking Dead a accumulé tellement de leaders sanguinaires et de psychopathes qu’elle pourrait presque rivaliser avec l’Élysée. Mais aucun grand méchant de la série n’arrive à la cheville des affreux cannibales du Terminus. Dans une scène terrifiante qui révèle toute l’étendue de leur sadisme, ses habitants alignent leurs victimes au-dessus d’une auge, les assomment et les saignent méthodiquement. Peut-être le moment le plus traumatisant de toute la série.

#5. Sophia qui sort de la grange

© AMC

Il fut un temps, avant que la série ne se transforme en festival de massacres et d’exécutions sommaires, où chaque mort humaine pesait lourd dans The Walking Dead. Comme au milieu de la saison 2, lorsque Carol se retrouve nez à nez avec le zombie de sa fille, portée disparue depuis de nombreux épisodes. La mort de la jeune Sophia provoque une onde de choc et envoie un signal très fort : cette série n’épargnera personne, pas même les enfants.

#6. L’arrivée des Chuchoteurs

© AMC

Les fans qui ont tenu bon jusqu’à la saison 9 se souviendront forcément du mindfuck créé par l’arrivée d’un groupe de Marcheurs qui chuchotent entre eux. Bien sûr, il sera plus tard révélé qu’il s’agit en fait d’une secte d’humains qui portent des peaux de zombie pour passer inaperçus (chacun son truc).

#7. Le secret d’Eugene

Le redneck à mulet le plus intelligent de l’histoire avait fait croire à tout le monde qu’il connaissait l’antidote pour mettre fin à l’apocalypse zombie. Sauf que, oups, en fait, c’était un vilain mensonge pour assurer sa survie. Pas cool, Eugene.

#8. L’aquarium du Gouverneur

© AMC

Le genre de déco qui fait immédiatement fuir tous les rencards : cet aquarium rempli de têtes en décomposition, que le Gouverneur contemple le soir en sirotant un whisky.

#9. L’arrivée de Michonne

© AMC

Une figure mystérieuse encapuchée, des zombies sans mâchoire et sans bras tenus en laisse, un katana : en quelques secondes à la fin de la saison 2, et sans avoir prononcé la moindre phrase, Michonne déboule et devient instantanément un des personnages les plus culte de la série.

#10. “Look at the flowers, Lizzie”

© AMC

Les cinq mots les plus glaçants de la série, prononcés par Carol juste avant de mettre une balle dans la tête de Lizzie, la petite fille mentalement instable qu’elle avait prise sous son aile. On ne s’en remet toujours pas.

#11. L’arrivée de Negan

Après une anticipation de plus en plus frénétique, le méchant le plus sadique de la série fait une entrée fracassante à la fin de la saison 6. Alors que Rick et sa bande sont dans une course contre la montre pour soigner une Maggie enceinte jusqu’au cou, ils se retrouvent encerclés par Negan et son groupe de Sauveurs dans une clairière glaciale en plein milieu de la nuit. S’il est suivi d’une démonstration de force écœurante et vulgaire, ce moment suspendu reste un des plus terrifiants de la série.

#12. La mort de Hershel

 

© AMC

Alors que Rick plaide pour la paix, la décapitation de Hershel par le Gouverneur arrive comme un choc. Un détail de réalisme qui rend la scène encore plus perturbante : le fait que le Gouverneur doit s’y prendre à deux fois pour trancher entièrement la nuque du patriarche.

#13. La morsure de Carl

On le sait, dans The Walking Dead, tout le monde peut mourir – et d’ailleurs, globalement, tout le monde meurt. Mais dire au revoir à Carl, qui faisait partie du casting depuis le tout début de la série et que l’on avait vu grandir, c’est une autre histoire. Lorsque le jeune homme révèle qu’il est condamné après avoir caché une morsure au ventre depuis plusieurs épisodes, la déflagration est immense.

#14. La fausse mort de Glenn

© AMC

Cette satanée poubelle. Alors que Glenn et Nicholas (ce satané Nicholas) se retrouvent encerclés par les Walkers, ils se réfugient sur le toit d’une benne à ordures… Jusqu’à ce que Nicholas leur fasse perdre l’équilibre, les condamnant à une mort certaine, ensevelis sous les zombies. Pendant de nombreux épisodes, la série fait tout pour nous faire croire à la mort de Glenn, allant jusqu’à effacer le nom de Steven Yeun du générique, avant de le faire ressusciter de manière totalement irréaliste et, finalement, lui réserver un sort encore plus ignoble quelques épisodes plus tard.

#15. La vraie mort de Glenn

© AMC

Parmi les moments inoubliables de The Walking Dead, il y a aussi ceux que l’on aurait préféré oublier. Redoutée par les fans des comics depuis des années, la mort de Glenn aux mains de Negan reste le moment le plus insoutenable de la série. Après un suspense interminable, Negan réduit la tête de Glenn en bouillie avec sa batte de baseball, allant jusqu’à faire sortir ses yeux de leurs orbites. D’un mauvais goût gratuit et répugnant, c’est la scène qui a fait perdre à la série beaucoup d’alliés et a entraîné une chute d’audience dont la série, malgré ses très bonnes dernières saisons, ne s’est jamais remise.

Pour finir, mention spéciale à toutes ces choses dont les fans ne se souviendront malheureusement pas : la barbe poivre et sel de Rick, le câlin de retrouvailles entre Daryl et Carol, la tigresse d’Ezekiel, la coupe de cheveux de Jadis (mais si, souvenez-vous, la femme des poubelles), les grognements de Daryl, le finale de la série.

L’intégrale de The Walking Dead est toujours disponible sur OCS.