AccueilArts

Une intelligence artificielle termine les esquisses perdues de Van Gogh et Léonard de Vinci

Publié le

par Lise Lanot

Une œuvre perdue de Vincent van Gogh a été reconstituée par une équipe de scientifiques 135 ans après sa création.

Une intelligence artificielle termine les esquisses perdues de Van Gogh et Léonard de Vinci

© Van Gogh Museum

Plus de 130 ans après sa mort, Vincent van Gogh n’en finit pas de faire tourner les têtes du monde de l’art. Après la récente découverte de son autoportrait au dos d’un autre de ses tableaux, c’est une scène représentant deux lutteurs, découverte en 2008 et attribuée à l’artiste néerlandais en 2012, qui occupe les esprits.

La peinture en question avait été repérée grâce à une analyse aux rayons X sous une nature morte de 1886 représentant des “fleurs des près et des roses”. Ces derniers mois, une équipe de scientifiques de la University College de Londres a travaillé à la reconstruction de l’ébauche grâce à une intelligence artificielle.

Reconstitution des Lutteurs de Vincent van Gogh par Oxia Palus. (© Oxia Palus)

Le projet, nommé Oxia Palus, se base sur un réseau neuronal artificiel couplé à des rayons X et sur un programme de réseaux antagonistes génératifs (une classe d’algorithme qui permet de générer des images de façon réaliste). Les réseaux neuronaux artificiels consistent quant à eux en un système au fonctionnement inspiré, schématiquement, de celui des neurones biologiques jusqu’à se rapprocher de méthodes statistiques et probabilistes.

On espère que vous n’avez pas arrêté de lire parce que, dans l’idée, il suffit, pour comprendre, d’imaginer qu’il s’agit d’estimer, de “parier”, sur la façon dont Vincent van Gogh aurait poursuivi son ébauche. Ces reconstitutions des couleurs et du style sont rendues possible par l’étude de l’œuvre du peintre par l’intelligence artificielle. Le résultat est “très convaincant – clairement le meilleur possible avec les technologies actuelles”, se réjouit Anthony Bourached, l’un des scientifiques, auprès d’Artnet.

Les essais sont tellement concluants que la peinture reconstituée est actuellement exposée au Louvre et qu’Oxia Palus s’est attelé à reconstituer d’autres trésors longtemps perdus, tels que Standing Female Nude et une Madone du XVe siècle signée Léonard de Vinci.

Les œuvres reconstituées par Oxia Palus sont visibles au Louvre jusqu’au 4 septembre 2022.

À voir aussi sur Konbini :