AccueilArts

Un livre qui rend hommage aux marchands ambulants vietnamiens vus d’en haut

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Un livre qui rend hommage aux marchands ambulants vietnamiens vus d’en haut

Les rues d’Hanoï vues d’en haut

En mettant en avant un métier de l’ombre typique et traditionnel, Loes Heerink a voulu se lancer dans un projet qui lui tenait à cœur :

“J’aimerais que vous voyiez ce que je vois : l’art que ces marchands ambulants créent chaque jour. C’est pour ça que je veux en faire un livre photo.”

Ce qui la passionnait quand elle marchait dans les rues, c’était ces vendeurs circulant sur des vélos, colorés et chargés, qui diffusaient des parfums agréables pour tous les passants. Elle a eu l’idée un jour de se mettre sur un pont et de photographier en plongée chaque vendeur qui passait.
Peu à peu, elle a rassemblé une petite collection d’images qui montrait toutes les différences et les similarités entre chaque marchand. Offrant un large éventail de paniers et de chapeaux, le vendeur est situé au centre dans un réel travail autour de la composition et de la symétrie.

“Je passais des heures à photographier ces marchands. Un jour, je suis restée perchée pendant cinq heures. Et j’ai pu remarquer que ces marchands sont en fait souvent des femmes, qui ne voient même pas à quel point leurs vélos sont beaux et à quel point elles créent des morceaux d’art au quotidien. J’ai développé une sorte de fascination pour elles.”

À voir aussi sur Konbini :