AccueilArts

Un an après, la prise du Capitole revue en images

Publié le

par Lise Lanot

Une exposition raconte à travers des images fortes une journée sanglante et des clivages persistants.

Un an après, la prise du Capitole revue en images

© Mark Peterson

Le 6 janvier 2021 à Washington D.C., “pour la première fois dans l’histoire des États-Unis”, précise le Bronx Documentary Center, une foule assaillait le Capitole, détruisait l’intérieur du bâtiment et se battait contre des officier·ère·s de police – on a dénombré cinq décès et plus de 150 personnes blessées au terme de cette journée.

Cette marée humaine était composée de manifestant·e·s pro-Trump qui s’étaient réuni·e·s dans la capitale afin de contester la victoire de Joe Biden et qui affirmaient qu’une fraude avait été commise dans le cadre d’un complot de grande ampleur. Une théorie corroborée par Donald Trump.

Le 6 janvier 2021, à Washington D.C.. Des soutiens du président Donald Trump pendant leur manifestation appelant à la désertification du suffrage du collège électoral. Ils revendiquent une théorie du complot, discréditée, selon laquelle l’élection présidentielle a été “volée”. (© Christopher Lee/Time)

Un an après ces événements d’une grande violence, qui visaient à abattre “200 ans de démocratie américaine” en invalidant les votes du collège électoral, le Bronx Documentary Center présente “Storming of the Capitol”, une exposition revenant sur les faits en images.

Des images signées par une dizaine de photographes (à l’instar de Gabriela Bhaskar, Nina Berman, Victor J. Blue, Shuran Huang ou encore Christopher Lee) côtoient des vidéos afin de retracer “en détail” les événements de cette journée du 6 janvier 2021.

Le 6 janvier 2021, à Washington D.C.. Un manifestant blessé parle avec un ami après avoir été frappé au visage tandis que d’autres émeutier·ère·s se battent avec les forces de l’ordre pour forcer le bâtiment du Capitole. (© Victor J. Blue)

Les images en couleurs mettent en lumière l’agressivité et le bouillonnement alors à l’œuvre, tandis que les photos en noir et blanc portent en elles un caractère intemporel. Elles mettent à distance lieux et dates pour interroger les racines et sous-tensions qui ont mené à une telle journée.

Présentée alors que Joe Biden est désormais en poste, l’exposition “Storming the Capitol” convoque également une observation élargie des faits. Sont ainsi scrutés les “profonds clivages”, la violence et le rejet d’institutions démocratiques centenaires, qui continuent d’agiter le pays.

Le 6 janvier 2021, à Washington D.C.. Dominic Pezzola, un membre des Proud Boys, fracasse une fenêtre du Capitole avec le bouclier d’un policier du Capitol Hill afin de permettre à d’autres émeutier·ère·s d’entrer. Pezzola a été inculpé pour complot et agression. Le juge de district Timothy Kelly a décrit Pezzola comme “la pointe de la lance ayant percé le Capitole”. (© Christopher Lee/Time)

Le 6 janvier 2021, à Washington D.C.. La police du Capitole fait face aux premiers manifestants. Après la première percée, des manifestants ont poursuivi un officier de police dans les couloirs jusqu’à l’entrée du Sénat. (© Mark Peterson)

Le 14 janvier 2021, à Washington D.C.. L’ombre d’un soutien de Trump en train de poser pour des photos est ici immortalisée durant une “marche pour Trump”. Une semaine après que la victoire présidentielle de Joe Biden entraîne des célébrations dans la capitale, une foule incluant le groupe “Women for America First”, des militant·e·s d’extrême-droite et des complotistes se sont rassemblé·e·s à Washington D.C. pour la contester. (© Shuran Huang)

Le 12 décembre 2020, à Washington D.C.. Un soutien de l’ancien président Donald Trump brandit une croix lors d’une marche MAGA organisée contre le résultat de l’élection présidentielle de 2020 à Freedom Plaza. Des milliers de personnes sont venus à la capitale pour soutenir l’ancien président et ses fausses déclarations concernant une élection volée. (© Shuran Huang)

Des manifestant·e·s tentent de s’introduire dans le Capitole après l’avoir pris d’assaut toute la journée contre la certification de la victoire du président élu Joe Biden à Washington D.C., le 6 janvier 2021. Le Congrès se réunissait ce jour-là afin de certifier le vote du collège électoral, après des semaines de contestations judiciaires de déclarations infondées de fraude émanant de Donald Trump et de ses soutiens. (© Victor J. Blue)

Le 6 janvier 2021, à Washington D.C.. Des soutiens pro-Trump participent à la manifestation “Save America” organisée contre les résultats de l’élection. Ils ont ensuite marché jusqu’au Capitole où nombre d’entre eux ont dévasté le bâtiment pendant une faille sécuritaire sans précédent. (© Nina Berman)

L’exposition “Storming of the Capitol” sera visible au Bronx Documentary Center de New York du 29 janvier au 20 mars 2022.

À voir aussi sur Konbini :