Qui est Konboye Ebipade Eugene, cet artiste qui transforme de vieilles tongs en art ?

Qui est Konboye Ebipade Eugene, cet artiste qui transforme de vieilles tongs en art ?

Image :

© Quadri Taiwo/AFPTV/AFP

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

Dans une décharge à ciel ouvert, l’artiste nigérian Konboye Ebipade Eugene fouille la montagne de déchets à la recherche d’un objet bien particulier : des tongs en plastique.

Dans une décharge à ciel ouvert, Konboye Ebipade Eugene fouille la montagne de déchets à la recherche d’un article bien particulier : des tongs en plastique, qu’il transforme ensuite en portraits de mosaïque multicolores. Également environnementaliste, l’artiste affirme que les tongs sont l’un des grands responsables de la pollution plastique au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, qui compte 215 millions d’habitant·e·s.

À voir aussi sur Konbini

Seule une infime partie des déchets est recyclée au Nigeria, qui jette chaque année 200 000 tonnes de plastique dans l’océan Atlantique, selon l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel. À l’aide d’une pelle, l’artiste nigérian empile dans un coin de son atelier un énorme monticule de tongs qu’il a collectées, avant de les nettoyer et de les découper en morceaux.

“Presque tout le monde a une paire à la maison. Lorsque les gens ont fini d’utiliser ces objets, qu’en font-ils ? Ils les jettent”, souligne M. Eugene. “Certains de ces objets finissent par être enterrés dans le sol, d’autres se retrouvent dans l’océan. Ceux qui sont enfouis dans le sol affectent les plantes, ceux qui se retrouvent dans l’océan affectent la vie marine car certains sont pris pour de la nourriture.”

Une fois les tongs découpées, l’artiste utilise les morceaux pour créer des portraits de la communauté locale de sa ville, Abeokuta, située dans le sud-ouest de l’État d’Ogun. Sur les murs de son studio, des visages multicolores émergent petit à petit. “La première chose à faire est d’obtenir mes matériaux. Je les expose ensuite au soleil et à la pluie”, dit-il. Puis, “je les trie en fonction de leur couleur, en fonction de leur tonalité”.

Le Nigeria, où le recyclage est rare, est noyé par la pollution plastique. Les monticules d’ordures jonchent le bord des routes et des plages et s’amoncellent sur les terrains vagues. Certains entrepreneurs commencent à s’attaquer au problème malgré les difficultés qu’ils rencontrent dans la plus grande économie d’Afrique.