AccueilArts

Pourquoi une peinture de Winnie l’ourson fait-elle polémique aux États-Unis ?

Publié le

par Lise Lanot

L’artiste Magnus Juliano a reçu critiques et menaces à cause de son œuvre exposée à Cincinnati, "Off The Pig".

Pourquoi une peinture de Winnie l’ourson fait-elle polémique aux États-Unis ?

© Ernest Howard Shepar

Depuis le 25 mars 2022, le Cincinnati Art Museum présente une exposition collaborative intitulée “Black & Brown Faces: Paying Homage To” dont une des œuvres fait grincer les dents de quelques-uns dans la ville du Midwest états-unien. Faisant partie d’une grande installation, qui reconstitue une boutique de cadeaux souvenirs d’un parc d’attractions, le tableau en question, intitulé Off The Pig, est signé de l’artiste Magnus Juliano.

On y voit Winnie l’ourson face contre terre, menottes aux poignets, entouré d’une mare de son sang coulant à cause d’un tir envoyé par un Porcinet policier. Face à cette scène violente sur fond de paysage ensoleillé, Coco Lapin filme le meurtre, Bourriquet pleure la mort de son ami et Tigrou tient une pancarte sur laquelle il est écrit “Off the pig”, en référence à un chant dénonçant les violences policières des Black Panthers.

Chargement du twitt...

Le tableau et son auteur se sont attiré les foudres de la police de Cincinnati. Le président du “Fraternal Order of Police” de la ville a déclaré à Fox 19 que l’œuvre visait à “diviser le peuple et la police”. Des accusations réfutées par nombre de personnes, dont le musée lui-même. L’institution a affirmé “s’opposer aux violences visant la police ou les membres de la communauté” et soutenir la “liberté d’expression”, la majorité de son public et l’artiste.

À voir aussi sur Konbini

Dans un entretien accordé à Hyperallergic, Magnus Juliano a expliqué avoir utilisé Winnie l’ourson, “une figure emblématique qui résonne avec de nombreuses personnes aux histoires et chemins de vie différents”, justement pour éviter de rapporter un fait précis ou de peindre des couleurs de peau : “Je me suis dit que ce serait plus digeste ainsi.”

Invité par une chaîne de télévision locale (qui a refusé de montrer son visage parce qu’il s’était présenté à la visioconférence vêtu d’un costume de cochon), Magnus Juliano a souligné l’absurdité d’une polémique enflant autour d’un tableau plutôt qu’autour de la réalité : “Les violences policières, les personnes noires maltraitées.”

Chargement du twitt...

Vous pouvez retrouver le travail de Magnus Juliano sur son site et sur ses comptes Twitter et Instagram.