AccueilArts

Pourquoi un touriste a-t-il saccagé des œuvres datant de 2 000 ans au Vatican ?

Publié le , modifié le

Par Konbini

Étrangement, le pape est mêlé à cette affaire.

Pourquoi un touriste a-t-il saccagé des œuvres datant de 2 000 ans au Vatican ?

© Iam Os via Unsplash

Le musée Chiaramonti abrite un petit millier de sculptures antiques, des frises et des sarcophages. Depuis le 5 octobre dernier, deux sculptures manquent cependant à l’appel. Sur les coups de midi, un touriste états-unien a fracassé contre le sol un buste exposé dans la galerie. Le quinquagénaire aurait explosé la sculpture après qu’on lui a refusé une entrevue avec le pape. En voulant fuir la scène, “une autre sculpture a été brisée dans son sillage”, rapporte Artnet.

Le Vatican a déclaré dans un communiqué que l’auteur des faits avait été “arrêté par la police du Vatican et livré aux autorités italiennes”. On ne sait cependant pas quel sujet méritait tant d’attention pontificale pour que le touriste soit si furax. L’explication avancée concernant l’acte de l’homme est liée à sa santé mentale.

Si le musée Chiaramonti expose quelques œuvres célèbres, notamment un buste de l’empereur Auguste, les deux sculptures endommagées seraient “des œuvres mineures”, selon le journal italien Il Messaggero. L’une d’elles aurait tout de même perdu son nez dans la bataille. Mineure ou pas, ça fait mal.

Artnet note que l’équipe du musée devrait recevoir une formation afin de “gérer les altercations des touristes”, sachant que les dégradations, volontaires ou pas, ne sont pas si rares. Au début de l’été, les marches de l’escalier de la Trinité-des-Monts (inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco) avaient été dégradées par la Maserati d’un homme de 37 ans, puis par les scooters d’un couple états-unien.

À voir aussi sur Konbini

Déjà très touristique, la Cité du Vatican devrait connaître encore plus d’agitation sachant que l’année 2025 accueillera un jubilé catholique, causant potentiellement davantage de problèmes.