AccueilArts

Nos chansons fétiches prennent vie dans les dessins d’Eloïse Coussy

Publié le

par Eve Chenu

L’illustratrice aux mille projets rend hommage aux artistes qui nous font vibrer, de Juliette Armanet à Édith Piaf.

Nos chansons fétiches prennent vie dans les dessins d’Eloïse Coussy

© Eloïse Coussy

Avec une mère professeure d’arts plastiques et un père sculpteur, Éloïse Coussy a choisi le dessin pour s’exprimer. Un médium lui permettant de partager ses pensées et émotions au quotidien : “Il n’y a pas une seule journée où je ne griffonne pas. C’est comme un fil conducteur qui me fait du bien.”

Avec sa série En musique, c’est son amour des mots que l’illustratrice met en lumière : “J’écoute énormément de musique. Je suis presque un peu monomaniaque : je vais écouter une chanson 110 fois. Et que je le veuille ou non, il y a toujours une phrase ou un instant de la chanson qui vient me donner un frisson.” L’illustration s’impose alors à elle, comme une évidence : “Mon cerveau fonctionne beaucoup par images. C’est comme si, directement, j’avais un flash pour chaque phrase, et que ça pouvait se résumer en un dessin.”

© Éloïse Coussy

Une façon pour l’artiste de rendre hommage à “ces poètes”, de Juliette Armanet à Édith Piaf, en passant par Gringe, Odezenne, Jacques Higelin, Charles Aznavour et Jacques Brel. “Je souhaitais illustrer ce type de poésie, celle qui n’est pas écrite sur des bouquins, mais qui est chantée et qui résonne. Celle qui nous accompagne au quotidien”, explique-t-elle.

Munie d’un stylo, Éloïse Coussy griffonne donc à la main ses illustrations. Elle photographie ensuite ses croquis avant de les “remplir de couleurs” numériquement. “J’aime le principe de toujours dessiner à la main dans un premier temps. Je ne veux pas perdre le côté un peu brut que peut avoir mon style graphique en dessin.”

© Éloïse Coussy

Ses croquis colorés ont rencontré un vif succès : “Ce qui est super positif, c’est qu’il y a eu beaucoup de retours d’artistes. Ça a donné lieu à des échanges plutôt chouettes. Barbara Pravi par exemple, je lui ai envoyé mon dessin et elle m’a envoyé son vinyle. Gringe m’a envoyé son livre […]. C’est drôle, ça crée du lien entre mon médium et celui de la musique.”

Une artiste aux mille et un projets

Loin de se contenter de cette série, Éloïse Coussy multiplie les projets. Elle a notamment illustré le dernier livre de Renée Greusard, Choisir d’être mère (2022), et continue de partager ses dessins sur les réseaux sociaux.

© Éloïse Coussy

Elle travaille également sur une BD, un tout nouveau projet qui lui tient particulièrement à cœur, puisqu’il revient sur son trouble panique. Ce dernier, qui s’est déclenché alors qu’elle avait 20 ans, l’a contrainte à rester enfermée chez elle pendant près de neuf ans.

L’intrigue de ce livre reviendra sur “l’avant, le pendant et l’après ; pour montrer comment on se relève de tout ça”. L’artiste compte bien tourner la page de cet événement douloureux, tout en aidant les personnes se trouvant dans une situation similaire.

© Éloïse Coussy

© Éloïse Coussy

© Éloïse Coussy

Les illustrations d’Éloïse Coussy sont à retrouver sur Instagram et sur son site.

À voir aussi sur Konbini :