AccueilArts

Les morts et les vivants rassemblés dans un projet photo bouleversant signé Rankin

Publié le

par Lise Lanot

Le photographe Rankin livre des images et des témoignages pour rendre hommage à nos proches défunts et accompagner nos deuils.

Les morts et les vivants rassemblés dans un projet photo bouleversant signé Rankin

© Rankin/Hospice UK

Outre-Manche, la deuxième semaine de ce mois de novembre 2022 correspondait à #IRemember, un espace créé pour les personnes endeuillées par l’organisme de bienfaisance britannique Hospice, dédié à la fin de vie. Pour cette édition 2022, Hospice a collaboré avec le photographe britannique Rankin afin de raconter, en mots et en images, les histoires de huit personnes endeuillées.

Le cofondateur du magazine Dazed & Confused a ainsi créé des photomontages rassemblant, dans l’univers parallèle que représente la photographie, des personnes vivantes et défuntes, qu’elles soient partenaires de vie, enfants ou parents. Ed, Toby, Ike, Maria, Stephen, Rubina, Aongola et Kevin et Jack ont partagé avec le photographe des souvenirs de leur proche disparu et leur façon de traverser leur deuil. En quelques paragraphes, ces inconnu·e·s ont confié avec force leur colère, leur tristesse, leur foi et leur déni, mais aussi le soutien de leurs proches.

Aongola se souvient de sa tante et sa grand-tante, des “matriarches […] éblouissantes”, décédées des suites du Covid-19. (© Rankin/Hospice UK)

À voir aussi sur Konbini

Maria se souvient de son épouse. (© Rankin/Hospice UK)

Le résultat est troublant : le photographe n’a pas tablé sur un résultat ayant l’air vrai ou pouvant porter à confusion. Au contraire, il a conservé les traces du montage et un fond blanc immaculé, afin d’appuyer l’impossibilité pour les mort·e·s et les vivant·e·s de se réunir sur Terre.

Bien qu’intimes, ces huit histoires ont une portée universelle. Elles visent à apporter un peu de soutien à celles et ceux qui souffrent du manque d’un être cher tout en insufflant un peu d’élan vital à celles et ceux qui restent – et les mener à profiter du moment présent.

Rubina se souvient de ses parents et a enfin trouvé la paix : “Votre mort ne nous a pas séparés, elle nous a reconnectés. Elle m’a reconnectée à moi-même.” (© Rankin/Hospice UK)

Ed se souvient de son fils Kip, décédé à 5 ans d’une leucémie. (© Rankin/Hospice UK)

Ike se souvient de sa “reine”, Mimi. (© Rankin/Hospice UK)