AccueilArts

Le rappeur Skepta fait aussi de la peinture (et sa carrière commence fort)

Publié le

par Lise Lanot

Le rappeur organise une exposition où sont rassemblées certaines de ses toiles et artistes favoris.

Le rappeur Skepta fait aussi de la peinture (et sa carrière commence fort)

© Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images

Comme de nombreuses autres âmes en peine pendant le confinement, le rappeur Skepta a osé libérer sa fibre artistique picturale en 2020. Sa carrière de peintre débute sur les chapeaux de roues puisque son premier tableau Mama Goes to Market est mis en vente par la maison d’enchères Sotheby’s. La prestigieuse maison expose la toile de l’artiste aux côtés d’œuvres qu’il a sélectionnées.

Les toiles choisies par Skepta sont signées d’artistes émergent·e·s de la scène contemporaine, à l’instar de Lynette Yiadom-Boakye, Ouatarra Watts, Billy Childish ou Jerrell Gibbs. Une poignée d’entre elles provient d’artistes internationalement reconnus, tels que Banksy, Ai Weiwei ou Andy Warhol.

Tous les travaux trouvent une résonance particulière après de Skepta. “J’ai choisi ces œuvres parce que, pour moi, elles possèdent toutes une sorte de sentiment africain. Qu’elles aient été créées par des artistes africains ou pas, elles partagent cette essence. D’une façon ou d’un autre, elles enclenchent des dialogues puissants avec mes œuvres”, a partagé Skepta dans un communiqué de presse.

Son œuvre à lui, estimée entre 45 000 et 70 000 euros, est inspirée des souvenirs du rappeur lors de ses séjours annuels au Nigeria, pays dont est originaire sa famille : “Ma mère me portait comme la femme du tableau porte son enfant. J’ai toujours voulu inclure ces quatre personnages : un jeune garçon, deux femmes absorbées dans leur conversation et une autre femme en train de rationner du riz dans un bol à côté de paniers débordant de fruits et de légumes. J’ai imaginé leurs vêtements aussi – ‘Nigerian Couture’.”

Une suite logique

Ce nouveau chemin paraît logique au rappeur, lui qui souligne à quel point faire de la musique s’accompagne d’un aspect visuel : “Cela vient avec des clips, avec des tenues, du stylisme.” Amoureux de la création et de l’art en général, Skepta représentait un candidat idéal pour l’antenne londonienne de Sotheby’s.

Il s’agit de la deuxième occurrence cette année de leur événement “Contemporary Curated”, une exposition où la sélection d’œuvres est réalisée par un·e artiste invité·e. En mars dernier, le réalisateur Ryan Murphy s’était prêté au jeu. Son exposition présentait des œuvres de Joan Mitchell, Wayne Thiebaud, María Berrío, ou encore Cecily Brown.

L’exposition “Contemporary Curated” de Skepta est présentée à la galerie londonienne de Sotheby’s jusqu’au 13 septembre 2022.

À voir aussi sur Konbini :