AccueilArts

La première norme d’authenticité pour les photos vient de voir le jour

Publié le

par Nina Iseni

Une manière de "garantir la transparence, la compréhension et la confiance" des internautes.

La première norme d’authenticité pour les photos vient de voir le jour

Miha Jan Strehovec/Unsplash

C’est à la fois une grande première et une très bonne nouvelle. Afin de combattre les récents torrents de désinformation, exacerbée par les réseaux sociaux, la Coalition for Content Provenance and Authenticity (C2PA) vient de lancer sa première “spécification technique” ayant pour but d’assurer l’authenticité ainsi que la source d’une photographie partagée sur le Web.

Ce nouvel outil, appelé “Content Authenticity Initiative” (CAI) a été réalisé par Adobe, Intel, Microsoft, la BBC, et Twitter – pour ne citer que quelques-uns des partenaires – et lancé en février 2021. Ce projet a pour objectif principal de “lutter contre la désinformation dans l’écosystème de l’information numérique”, rapporte PetaPixel.

“Garantir la confiance” des internautes

En bref, l’outil permet à n’importe quelle plateforme ou agence de vérifier la provenance d’une image ou d’une vidéo. Il a également été conçu pour permettre aux créateurs de contenu de pouvoir vérifier si des modifications ont été apportées à une image.

“Compte tenu du déluge de contenu numérique et de l’évolution rapide de la technologie, il est difficile pour les consommateurs de faire confiance à ce qu’ils voient en ligne”, peut-on lire sur le site officiel de la C2PA. “Les contenus trompeurs, tels que les deepfakes générés par des outils d’intelligence artificielle […], peuvent être difficilement discernables. Il est donc essentiel d’établir la provenance des images pour garantir la transparence, la compréhension et la confiance.”

En plus d’être un outil utile pour la vérification des faits, on suppose également qu’il permettra aux artistes qui partagent leurs œuvres sur les réseaux sociaux d’assurer qu’ils et elles sont à l’origine de leur travail, et donc d’éviter tout vol de contenu. Un grand pas pour le monde de l’art.

À voir aussi sur Konbini :