AccueilArts

La folle histoire du couple qui a volé une œuvre de Kooning pour l’amour de l’art

Publié le , modifié le

Par Lise Lanot

Un amour de l’art qui a mené à un vol à 160 millions de dollars tout de même.

La folle histoire du couple qui a volé une œuvre de Kooning pour l’amour de l’art

© The Thief Collector

Un petit matin de 1985, au lendemain de Thanksgiving, un couple de profs se rendait au musée d’art de l’université d’Arizona. Bravant les basses températures du mois de novembre et vêtu·e·s de gros manteaux, Jerry et Rita Adler s’étaient rendu·e·s au musée peu avant son ouverture, prévue à 9 heures. Profitant de l’entrée d’un membre de l’équipe et de la générosité d’un garde qui les fit entrer et répondit aux questions de Rita Adler, Jerry se serait prestement rendu face à un tableau de Willem de Kooning réalisé en 1955, Woman-Ochre.

Seul face à la grande peinture à l’huile, l’homme sort un cutter et découpe la toile. Ni une, ni deux, il roule la peinture, la fourre sous son gros manteau et quitte le musée avec son épouse. À l’époque, le musée n’est pas équipé de caméra de surveillance. L’œuvre, alors estimée à 400 000 dollars, semble alors volatilisée à jamais.

Willem de Kooning, Woman-Ochre, 1955. (© Capture d’écran de la bande-annonce de “The Thief Collector”, réalisé par Allison Otto)

En 2012, Jerry meurt. Cinq ans plus tard, c’est au tour de Rita. Son neveu se charge de vendre leur maison et donc, de la vider. Il invite un antiquaire du coin, David Van Auker, à jeter un œil à leurs meubles. Ce dernier remarque la peinture, sans pour autant la reconnaître, et achète l’ensemble des objets de la maison pour 2 000 dollars.

À voir aussi sur Konbini

Une fois rentré, il pose l’œuvre quelque peu abîmée et gondolée dans son magasin. Plusieurs personnes tombent en pâmoison devant le tableau, un client allant jusqu’à lui en proposer 200 000 dollars. Après quelques recherches, David Van Auker se rend compte que son achat ressemble étrangement à cette œuvre dont parlait un journal local quelques années plus tôt : “Le mystère non résolu de l’Arizona : la peinture de Kooning estimée à 100 millions de dollars qui est portée disparue depuis trente ans”.

Rita et Jerry Adler. (© Capture d’écran de la bande-annonce de “The Thief Collector”, réalisé par Allison Otto)

L’antiquaire appelle le musée en question. Les informations concordent. L’excitation monte, d’autant que depuis qu’Interchange, un autre tableau du peintre d’origine néerlandaise, s’est vendu 300 millions de dollars deux ans auparavant, l’estimation du prix de Woman-Ochre s’est envolée.

Trente-sept ans plus tard, le couple Adler n’a toujours pas été officiellement admis coupable et des doutes subsistent. Selon certaines hypothèses, il se pourrait par exemple que Rita Adler ne se soit pas trouvée sur les lieux du crime. Seuls son époux et leur fils auraient commis le vol. Souffrant de troubles psychiatriques, le fils n’aurait jamais été en mesure de témoigner.

Quoi qu’il en soit, l’affaire fascine. Elle est désormais le sujet d’un documentaire, récemment présenté au célèbre festival de cinéma texan SXSW. Réalisé par Allison Otto, The Thief Collector rapporte l’histoire de ce couple qui aurait mis sa liberté en danger non pour l’argent mais simplement pour profiter d’une œuvre qui serait restée trente ans exposée dans leur maison, cachée à la vue de tou·te·s.