AccueilPop culture

Les gagnants du concours Travel Photographer of the Year 2018 ont été révélés

Les gagnants du concours Travel Photographer of the Year 2018 ont été révélés

Publié le

Chaque année, National Geographic organise un concours qui récompense les photographes de voyage. De quoi s’évader un peu.

À voir aussi sur Konbini

Votre dose annuelle d’évasion est là : les gagnants du concours photo Travel Photographer of the Year, pour l’édition de 2018, ont été annoncés par le National Geographic. La compétition réunit tout type de photographes, amateurs, semi-professionnels ou pros, et doit refléter tous les aspects d’un voyage, bons comme mauvais. Les trois catégories du concours sont Nature, Villes et Portrait.

Le grand prix, de 10 000 dollars, a été attribué cette année au photographe japonais Reiko Takahasi, spécialisé dans la photo sous-marine, qui a immortalisé le dos et la queue d’un baleineau à bosse sous l’eau. Sa photo, qu’il a appelée Mermaid (“Sirène”) et qui fait partie de la catégorie Nature, a été prise au large de l’île de Kumejima, au Japon. Takahashi explique cette photo au National Geographic :

“J’ai eu de la chance de tomber sur cette baleine à bosse, avec sa queue, sur mon premier jour de plongée sur l’île japonaise de Kumejima. La plupart du temps, le petit de la baleine reste près de sa mère.

À un moment, le bébé s’est mis à remuer la queue et à se diriger vers nous − c’était amical et étrange. Finalement, la mère, qui guettait au loin, est venue chercher son petit et ils ont nagé plus loin. Je suis complètement tombé amoureux de ce baleineau et de sa belle, énergique et large queue.”

Dans la catégorie Villes, le Japonais Hiro Kurashina a été récompensé pour sa photo atmosphérique de Nagasaki sous la pluie, et c’est la photographe suisse Alessandra Meniconzi qui a remporté le premier prix de la catégorie Portrait avec son cliché d’une chasseuse d’aigles mongole se réchauffant avec une tasse de thé.

Parmi les juges, on retrouvait le photographe et aventurier Andy Mann, et la photographe Camille Seaman, dont le travail se concentre sur le changement climatique, notamment dans les cercles polaires. À propos des nombreuses soumissions, Camille Seaman a déclaré :

“J’ai été impressionnée par la qualité des images et la sensibilité témoignée dans les trois catégories de ce concours. Choisir les lauréats parmi des centaines d’images reçues a été une tâche délicate. Les images qui se sont démarquées n’ont pas été jugées que pour leur exécution technique mais aussi pour leur sensibilité, pour l’instant décisif et leur originalité.”

Gagnants de la catégorie Nature

Gagnants de la catégorie Villes

Gagnants de la catégorie Portrait