AccueilArts

Dans quel sens exposer une œuvre de Mondrian ? Ce dessin animé a la réponse

Publié le

par Anna Carolina Assuncao

Qui aurait cru qu’un dessin animé nous apprendrait comment exposer Mondrian ?

Dans quel sens exposer une œuvre de Mondrian ? Ce dessin animé a la réponse

© 1997 WGBH. Underlying TM/Marc Brown

Le mois dernier, nous apprenions qu’un tableau de Piet Mondrian, New York City 1, avait été exposé dans le mauvais sens pendant 77 ans – non, ce n’est pas une blague. Dire qu’il a fallu attendre quasiment trois quarts de toute une vie pour qu’une curatrice nommée Susanne Meyer-Büser remarque que le tableau n’était pas placé dans le même sens que sur une photo du studio de Mondrian prise en 1944, quelques jours avant sa mort.

Il y a quand même très peu de chances que le sens ait été modifié entre-temps. La toile a donc été mal placée autant au MoMA qu’au musée Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen à Düsseldorf. À ce stade, on pourrait même se demander si La Joconde est placée dans le bon sens. C’est une blague, rassurez-vous. Figurez-vous qu’en réalité, le mystère autour du sens d’exposition du tableau a été découvert bien avant la récente révélation de Meyer-Büser, il y a 25 ans, et vous ne devinerez jamais par qui…

C’est Binky, un personnage du dessin animé Arthur, qui a éclairci ce mystère dans un épisode datant de 1997, rapporte Hyperallergic. Ce dessin animé raconte la vie d’un jeune garçon de huit ans nommé Arthur. Pour celles et ceux qui n’ont pas la réf’, voilà un extrait :

À voir aussi sur Konbini

Dans l’épisode nommé “Binky Barnes: The Art Expert”, Arthur et ses collègues de classe vont au musée. Pendant leur expédition, Binky, un expert de l’art – comme le nom de l’épisode l’indique – leur explique qu’un tableau géométrique (ressemblant très fortement à celui de Mondrian) n’était pas présenté correctement. Il finit donc par le replacer et par expliquer aux enfants qu’il était placé de la mauvaise manière.

Morale de l’histoire : en 1997, Binky avait raison. Bien qu’on puisse croire qu’accrocher à l’envers un tableau de Mondrian n’est possible que dans la fiction, c’est faux. Les créateur·rice·s d’Arthur étaient encore plus calées en la matière que les spécialistes de l’art dans la vraie vie.

Chargement du twitt...