Vidéo : quel est l’endroit du monde le plus difficile à atteindre ?

Vidéo : quel est l’endroit du monde le plus difficile à atteindre ?

photo de profil

Par Thibault Prévost

Publié le

De l’île Pitcairn à l’Annapurna, la chaîne YouTube RealLifeLore a recensé et comparé les endroits les plus difficiles d’accès de la planète.

À voir aussi sur Konbini

Il y a un peu plus d’un siècle, quelques années avant la Première Guerre mondiale, un petit voyage Londres-Sydney pour affaires vous aurait demandé beaucoup d’argent, d’organisation et, surtout, de temps. À l’époque de l’aviation naissante, atteindre le sol australien depuis l’Europe prenait pas moins d’un mois, si vous surviviez aux multiples périls inhérents à une telle balade. Cependant, nous sommes en 2017 et les progrès de l’aéronautique et de la mondialisation économique permettent désormais aux biens, capitaux et sites de production de traverser la planète comme un simple village global, et aux jeunes Européens désabusés d’aller découvrir de nouvelles manières de célébrer leur post-adolescence hédoniste en Inde, au Brésil ou en Croatie moyennant environ 500 balles et une grosse demi-journée de voyage, picole incluse sur les vols charters.

En 2017, n’en déplaise aux  instagrameurs #globetrotters de sentiers balisés, il faut se lever tôt pour apercevoir l’aventure quand le Frappuccino® du Starbucks de Phnom Penh est rigoureusement le même que celui de la 5e Avenue new-yorkaise. Cela signifie-t-il pour autant qu’il n’existe plus sur Terre d’endroits où la main de l’homme n’a jamais mis le pied ? Que nenni ! Dans une vidéo repérée par le site Sploid, la chaîne YouTube RealLifeLore s’est amusée à dresser la liste des quelques endroits sur Terre que même le plus téméraire des digital nomads aura bien du mal à atteindre sans risquer plusieurs fois la prison ou la mort, même équipé du meilleur sac à dos Quechua.

Ne ratez pas votre bateau

Le pittoresque îlot de Pitcairn, par exemple, territoire britannique paumé au milieu du Pacifique, ne sera atteignable qu’après trois voyages en avion et un en bateau totalisant une soixantaine d’heures de trajet… à condition de ne pas manquer sa navette : ledit bateau ne fait l’aller-retour entre l’île et la jetée de Bounty Bay qu’une fois tous les trois mois. Ou les îles françaises Kerguelen, uniquement peuplées de chercheurs et situées à 3 000 kilomètres de toute terre. Ou encore les sommets de l’Everest, du K2 ou de l’Annapurna. Mais puisque tout est un concours, selon les types de RealLifeLore, le titre de l’endroit le plus difficile à atteindre de la planète revient au sommet de la montagne Muchu Chhish, au Pakistan, dont personne n’a jamais escaladé les 7 453 mètres. Si jamais vous y parvenez, vous aurez légitimement droit d’accoler la mention #aventure à votre selfie Instagram. Bonne chance : la dernière expédition à le tenter, en 2014, a dû s’arrêter à 6 000 mètres.