AccueilArchive

Peut-on faire entrer le graffiti dans un musée ?

Publié le

par Nicolas Gzeley

Peut-on faire entrer le graffiti dans un musée ?

Les entrailles du Palais de Tokyo

Tracés directs

Pour pousser encore plus loin leur démarche, les quatre compères ont profité de l’accès au Palais de Tokyo pour faire intervenir secrètement une vingtaine d’artistes sur un tableau noir habituellement utilisé par les médiateurs du musée. Là encore, les artistes questionnent le public sur la place du graffiti dans nos institutions et illustrent l’essence même de leur pratique : l’intrusion, la trace et l’éphémère.
Filmé en stop motion, cette intervention évoque la spontanéité, l’énergie et la fragilité du graffiti. Ici, c’est la pratique du “Tracé direct” qui est mise en lumière. Cette façon particulière qu’ont les graffeurs de tracer directement à la bombe leurs signatures sans pouvoir reprendre leurs traits, une sorte de performance “sans filet” réalisée ici à la craie et à l’éponge où les lignes apparaissent et disparaissent en rythme saccadé, offrant au spectateur l’impression de toucher du doigt quelque chose d’impalpable.

Tracés Directs / Direct Outlines from sowat + lek on Vimeo.


Terrains vagues

Lasco Project

À voir aussi sur Konbini :