AccueilArchive

Sida, sexe, mort : Nan Goldin a immortalisé la vie sans filtre

Sida, sexe, mort : Nan Goldin a immortalisé la vie sans filtre

avatar

Par Constance Bloch

Publié le

La photo comme exutoire

À voir aussi sur Konbini

Capturer les quotidiens

Oeuvre majeure de la photographie contemporaine, cette série, qui s’étale sur plus de quinze ans (avec près de 800 images), capture une large tranche de vie. On y croise souvent l’intime, le sexe, l’amour, la fête, la débauche, l’alcool, la drogue, la violence et la mort.
Parfois durs ou même dérangeants, les clichés débordent de sincérité et de réalisme, et témoignent avant tout des liens, quels qu’ils soient, qui se tissent entre les individus, et de la difficulté d’être jeune, ou différent.

Pendant des années mon travail a traité de la dépendance sexuelle […], je suis obsédé par le fait qu’on puisse être attiré par quelqu’un qui ne vous convient pas tant sur le plan affectif que sur le plan intellectuel.