AccueilArchive

Sénégal : il y a 15 ans, le naufrage du Joola faisait 1 863 morts

Publié le

par Cyrielle Bedu

Sénégal : il y a 15 ans, le naufrage du Joola faisait 1 863 morts

Les familles des victimes réclament toujours justice, quinze ans après ce drame, qui est considéré comme une des plus grandes catastrophes maritimes civiles de l’histoire.

Ce naufrage a été plus meurtrier que celui du Titanic. Pourtant, alors que l’on parle très souvent du naufrage du célèbre paquebot britannique dont on commémorait cette année les 105 ans, il semblerait que l’on ait – déjà – un peu oublié la tragédie du Joola, qui a eu lieu le 26 septembre 2002, au Sénégal.

Le 26 septembre 2002, il est 22 heures 55 quand ce ferry qui reliait Ziguinchor – la capitale de la Casamance – à Dakar, chavire au large des côtes gambiennes. 1 863 personnes périssent à bord. L’évènement traumatisa le Sénégal tout entier, et en particulier la région de la Casamance, dont étaient originaires beaucoup des victimes.

Lors de son dernier voyage au départ de cette région du sud du pays, le navire qui était opéré par le gouvernement sénégalais, transportait plus de 2 000 passagers, soit quatre fois plus que sa capacité autorisée de 552 personnes.

Des victimes inconsolables

Patrice Auvray fait partie des 64 survivants du drame. Dans son livre Souviens-toi du Joola, publié en 2012 – après avoir été refusé par de nombreuses maisons d’édition -, ce Français se remémore chaque minute de ce naufrage, qui ne cesse de le hanter. Il témoigne aussi de la chance qu’il a d’être encore en vie, et de ne pas avoir été enterré anonymement comme de nombreuses victimes du naufrage :

“Je devrais m’appeler numéro trente-cinq. Je devrais être pleuré comme je pleure ces anonymes pour qui leurs familles ne savent ni où ni comment se recueillir. Je devrais être oublié dans le fond de la brousse africaine pour mériter l’inattention réparatrice”, écrivait-il dans son livre.

Après le drame, nombreuses sont les familles de victimes, réunies en associations, qui n’ont cessé de réclamer justice. En vain. Suite au naufrage du Joola, aucune enquête n’a été ouverte, et aucun jugement n’a eu lieu. Autre preuve – s’il en fallait davantage – du désintérêt de l’État sénégalais pour cette affaire, l’épave du ferry n’a jamais été renflouée et se trouve actuellement toujours dans les eaux… Un scandale pour les associations, qui organisent tous les ans, seules, des commémorations en hommage aux morts. Les familles demandent également des indemnisations, comme le montre ce reportage de TV5 Monde.

À voir aussi sur Konbini :