AccueilArchive

La science sait enfin pourquoi les femmes ont des orgasmes (enfin certaines)

La science sait enfin pourquoi les femmes ont des orgasmes (enfin certaines)

Publié le

L’orgasme féminin intrigue les savants depuis longtemps. Une équipe de scientifiques a peut-être enfin trouvé l’origine des orgasmes des femmes modernes. Et il était temps.

À voir aussi sur Konbini

Ah, l’orgasme féminin. Une énigme souvent servie sur son lit de mystère (et de misère, pour 10 % des femmes qui, apparemment n’ont jamais d’orgasme). L’orgasme féminin laisse d’ailleurs les scientifiques perplexes depuis toujours, puisqu’il n’est pas nécessaire à la reproduction. La plupart des femmes n’en atteignent même jamais via la pénétration.

Une équipe de scientifiques américains pense que pour répondre à la question “qu’est-ce qu’un orgasme ?”, il faut remonter dans le passé de notre espèce, aux temps où le “déferlement hormonal” lié à l’orgasme était vital pour faire naître une étincelle de vie dans le ventre de nos ancêtres.

(via giphy)

En étudiant le comportement et l’anatomie des mammifères qui possèdent un placenta, les scientifiques se sont rendu compte que cette montée d’hormones était le déclencheur de l’expulsion de l’ovule. C’est toujours le cas chez certains mammifères, mais l’évolution des humain a mis fin à cette nécessité. Qui l’eut cru !

Dans une interview parue dans la revue scientifique Journal of Experimental Zoology – Molecular and Developmental Evolution, l’une des coauteurs de l’étude, Mihaela Pavličev, explique:

“Il faut bien comprendre que ça ne ressemblait pas du tout à ce que l’on peut connaître de l’orgasme féminin aujourd’hui. Nous pensons que [cette montée d’hormones] fait partie des éléments qui ont subi le plus de modification chez les humains.”

Le plus incroyable dans cette étude, c’est la découverte que “l’ovulation induite par le mâle” (soit le fait que l’ovule soit rendu “disponible” grâce à la pénétration) soit arrivée avant l”ovulation spontanée” (les règles régulières/mensuelles qu’ont les femmes). Pour résumer, avant que nos ancêtres ne se mettent à ovuler régulièrement il y a 75 millions d’années, les règles n’apparaissaient qu’après une nuit de plaisir.

Même si “l’ovulation induite par le mâle” n’est sans doute pas un concept qui emballerait les féministes modernes, l’idée de n’avoir ses règles qu’après un rapport ne nous déplaît pas. Même si ça limite la possibilité de remettre le couvert.

(via imgur)

L’évolution à mis en place l’ovulation spontanée et l’orgasme a perdu sa fonction première. Alors pourquoi les femmes ont-elle toujours des orgasmes ? Selon Mihaela Pavličev, c’est parce qu’ils ont un nouveau but :

“Il y a beaucoup de débat sur le fait que l’orgasme pourrait avoir d’autres fonctions, comme créer des comportements d’attachement, par exemple. Alors, on ne peux pas exclure la possibilité que l’orgasme n’ait pas admis de nouvelles fonctions après avoir perdu sa fonction reproductive.”

Cette étude a également confirmé que les femelles des espèces toujours dépendantes de l’orgasme pour mettre en place leurs fonctions reproductrices avaient un clitoris plus proche de l’entrée de leur vagin, voire à l’intérieur. L’évolution explique donc pourquoi les femmes ont un clitoris plus éloigné : nous n’avons pas besoin de jouir pour nous reproduire.

Cette découverte est un bond en avant dans la compréhension de l’anatomie féminine et dans l’anatomie du plaisir. Mais ce n’est pas pour autant une excuse pour laisser certaines femmes en marge de l’euphorie que peut procurer le sexe. Cette étude devrait plutôt encourager les partenaires des femmes à tout donner pour défier l’évolution, qui a éloigné le clitoris, et faire jaillir des éclairs sous la couette.

Une femme sur trois n’atteint pas l’orgasme par la pénétration. Alors si vous en faites partie, au moins maintenant, vous disposez d’une théorie pour expliquer cela. Et aussi injuste que cela soit, cela vous donne aussi une raison de plus pour haïr vos règles.