“Sa bouillabaisse, il se la mangera tout seul” : à Marseille, le torchon brûle entre Mélenchon et Mennucci

“Sa bouillabaisse, il se la mangera tout seul” : à Marseille, le torchon brûle entre Mélenchon et Mennucci

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“Monsieur Mélenchon, nous ne sommes pas un pourcentage”

Cette année, fort des résultats du premier tour de l’élection présidentielle – où la France Insoumise a recueilli 24,82 % des suffrages exprimés et le Parti socialiste 5,3 % –, Jean-Luc Mélenchon a cependant de grandes chances de l’emporter à Marseille. Néanmoins, les échelles locales et nationale sont difficilement comparables, en raison de leur mode de gouvernance et de scrutin différents. En outre, Patrick Mennucci est particulièrement bien implanté dans sa ville et ne compte pas se laisser faire.
Figure locale incontournable et élu avec 70,51 % des voix en 2012, Patrick Mennucci a déclaré ne pas avoir peur et a dénoncé le “parachutage” de son ancien collègue socialiste : “Il faudra qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à part le Vieux-Port un jour de soleil […] Un député c’est un travail à l’Assemblée et un en circonscription.” Il n’a également pas manqué de lui rappeler son changement de position vis-à-vis des politiques qui se présentent dans des villes qu’ils ne connaissent pas, uniquement parce qu’ils ont de grandes chances de l’emporter. En effet, il fut un temps où Jean-Luc Mélenchon dénonçait “des élus qui vont dans des planques où ils sont assurés d’être élus”.
Résultats les 11 et 18 juin prochains.

À voir aussi sur Konbini