AccueilArchive

Interview : Ratking rappe fort et parle juste

Publié le

par Tomas Statius

Interview : Ratking rappe fort et parle juste

“So it Goes” : le bond en avant

WIKI | Je trouve que “So It Goes” est comme un film de Tarantino.

“When i’m in a New York State of Mind”

Parmi ces thèmes rencontrés tout au long des onze pistes de So it Goes, l’évocation de New York revient comme une rengaine. La Grosse Pomme est l’arrière-plan hostile mais tellement enivrant du tableau “So Sick Stories” (featuring King Krule).
Elle est la drogue exubérante auquel est shooté “Canal”.  Ratking est New York, vit New York, pense New York. Et cette relation  s’exprime avec une pureté assez étonnante en ce qui les concerne.

Sporting Life | Parfois la colère est la seule manière de faire passer un message, de transmettre une idée.

Ratking ou la parole de l’urgence

Outre l’impératif de rester “vrai “, qui transparaît à chaque fois qu’ils prennent la parole, il y a cette colère dans la musique du groupe, une colère que l’on ressent à l’écoute de chaque titre mais sur laquelle on peine à mettre le doigt.
Elle semble pourtant diriger les basses qui résonnent comme des coups de semonce, le rythme infernal sur lequel les deux MC “crachent” leurs rimes, les phases nostalgiques de Wiki, et puis cette puissance qui se dégage du tout.
Reste la question de provenance . Et la réponse que l’on s’est vu offerte met en échec nos préjugés sur la couleur “rebelle” de la musique des New-Yorkais. En partie :
W | Quand tu racontes ton histoire, il y a beaucoup d’émotions qui émergent : des morceaux de colère, de bonheur, beaucoup de stress. Les exprimer, c’est le seul moyen de donner un sens au tout. 
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/SpBCXWKx4Tg” frameborder=”0″ allowfullscreen ]
Pèle-mêle. Après avoir sorti leur premier long format, les New-Yorkais travaillent déjà sur leur prochain opus. “On en est au squelette, on se pose la question de savoir quel sens on va donner à l’album“, nous confie Sporting Life. La tournée qui s’ouvre pour Ratking sera l’occasion de tester leur popularité en live et d’afficher la force de leur prestance sur des scènes encore trop peu acquises à leur cause. “À New York, on est connu pour nos lives, vraiment. On a une vraie communauté autour de nous”, souligne Wiki.
En ce moment, dans leur iPod, il y a Iceage, The Diplomats, Traxman, DJ Assault ou encore DJ Rashad. “Je pense que Double Cup est vraiment un des meilleurs albums de l’année 2013”, conclut Sporting Life avant que Hak ne rajoute : “En plus, la pochette ressemble vraiment à la nôtre. Enfin elle est similaire tout en étant différente, tu vois ce que je veux dire”. Exactement.

À voir aussi sur Konbini :