Pour la télé russe, l’opposition utiliserait les spinners pour renverser le Kremlin

Pour la télé russe, l’opposition utiliserait les spinners pour renverser le Kremlin

photo de profil

Par Théo Mercadier

Publié le

La télé russe croit savoir que le petit objet tournoyant sert à marabouter l’opposition. On se marre.

À voir aussi sur Konbini

Des jouets “zombifiants” qui “rendent les gens sensibles à la manipulation”, les hypnotisent et leur enlèvent tout libre arbitre. Le journaliste Alexeï Kazakov, officiant sur la télévision d’État russe, a complètement craqué en pleine émission, jugeant que les hand spinners étaient ni plus ni moins que des outils maléfiques utilisés par les Américains pour manipuler l’opposition russe et saboter le pouvoir en place. Pour rappel, ce ne sont jamais que des toupies qui tournent entre les doigts. Eh bien, il semblerait qu’elles soient super dangereuses pour Vladimir Poutine, à défaut d’être intéressantes.

Pas mécontent de sa brillante idée, Alexeï Kazakov persiste et signe : “Ça n’est probablement pas une coïncidence qu’ils aient commencé à vendre ces toupies pendant des événements organisés par l’opposition.” Le journaliste de la chaîne Rossiya 24 croit en effet savoir qu’un grand nombre de petits gris-gris tournoyants ont été distribués lors d’une manifestation organisée le 12 juin par Alexeï Navalny, le principal opposant à Vladimir Poutine. Avec dans l’idée de retourner le cerveau des participants, bien sûr.

Car le hand spinner, c’est aussi et surtout l’Occident. En témoignent les inscriptions en anglais sur son pourtour, qu’un collègue d’Alexeï Kazakov s’efforce de déchiffrer. Le doute n’est plus permis : il s’agit bien d’une tentative éhontée des États-Unis de manipuler l’opposition.

Pour étayer son étonnant propos, le “journaliste” dit s’appuyer sur les travaux de la psychologue Svetlana Filatova, qui soutient que les spinners peuvent aider à développer la dextérité des jeunes enfants. Pas faux, l’objet aurait même été inventé par une Américaine souffrant d’une maladie musculaire qui souhaitait lutter contre ses difficultés motrices tout en s’occupant de sa fille. Mais loin des bénéfices sur la concentration, Svetlana Filatova affirme également que le jouet “émousse” l’esprit. Encore mieux : se focaliser trop longtemps sur l’objet “transporte dans un autre monde”. Essayez la prochaine fois que vous êtes en soirée, il paraît que ça marche. Attention à ne pas trop en abuser quand même.