AccueilArchive

Palm Springs au clair de lune, immortalisée par Tom Blachford

Publié le

par Marie Campistron

Palm Springs au clair de lune, immortalisée par Tom Blachford

Le photographe Tom Blachford saisit la ville californienne une fois la nuit tombée, à travers un style aussi personnel que graphique.  


Pour beaucoup, Palm Springs se résume à ses villas clinquantes, ses piscines trop grandes et sa chaleur de plomb. Le photographe d’origine australienne le reconnaît : “Palm Springs a déjà fait l’objet de nombreuses photos, mais toutes ou presque ont été obtenues sous un soleil éclatant“. En s’y rendant la première fois en 2013, Tom Blachford ne s’imaginait pas trouver une telle inspiration. La nuit tombée, il réalise quelques clichés de ces résidences, ébloui par le graphisme, les lignes et l’architecture singulière des villas.
L’artiste explique auprès du magazine Dezeen : “En réalisant cette série, j’avais envie de créer un univers se rapprochant de l’esthétique cinématographique. Je voulais que ces maisons ne soient pas perçues comme de simples constructions mais davantage comme des décors derrières lesquels se seraient déroulé quantités d’histoires.
L’ensemble de son projet Midnight Modern dévoile des photographies au style graphique, baignées par une lumière singulière et réfléchissante, pouvant rappeler l’esthétique des compositions 3D. Pour obtenir une telle atmosphère, le photographe avait planifié plusieurs séances de shooting durant des soirées de pleine lune : “Lors de ces nuits, les ombres et les lumières s’assemblent parfois pour créer quelque chose de spectaculaire.” 
En réalisant ce projet, l’artiste a également tenu à brouiller tout repère temporel. En témoigne, la présence récurrente de ces voitures de collection, semblant sortir tout droit des années 1950. “J’ai justement essayé d’éviter de capturer tout indice qui montrerait que ces photos ont été prises au XXIe siècle. Si une voiture moderne stationnait devant une maison ou si celle-ci possédait un climatiseur facilement repérable, je préférais ne pas la prendre en photo. Ces résidences semblent rester hors du temps et je voulais ainsi le montrer à travers mon travail”, explique Tom Blachford.
L’ensemble du travail de Tom Blachford est à retrouver sur son site personnel ou sur son compte Instagram








À voir aussi sur Konbini :