AccueilArchive

Orléans : une jeune fille métisse choisie pour incarner Jeanne d’Arc victime d’injures racistes

Orléans : une jeune fille métisse choisie pour incarner Jeanne d’Arc victime d’injures racistes

avatar

Par Astrid Van Laer

Publié le

Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République d’Orléans pour “incitation et provocation à la haine raciale”, après un déferlement de commentaires racistes concernant la nomination d’une jeune fille métisse pour incarner la Pucelle.

À voir aussi sur Konbini

Mercredi 22 février, dans une lettre adressée à la jeune Mennel Ibtissem, Christiane Taubira évoquait ceux qui se cachent derrière leur ordinateur pour balancer les pires horreurs :

“Tant d’agressions antisémites, de défiance et d’injures à l’encontre des musulmans, d’actes et de propos racistes, de déchaînement xénophobe, de résurgence homophobe, d’arrogance sexiste, laisseraient accroire que ce temps est révolu, que l’intolérance règne sans partage. En attestent les victoires des pleutres à pseudonymes, aux doigts fébriles sur leurs claviers.”

L’actualité du jour donne malheureusement la preuve – s’il en fallait une – que les propos de l’ancienne garde des Sceaux illustrent à la perfection la triste réalité du racisme en France.

Lundi 18 février, Mathilde Edey Gamoussou a été choisie par la ville d’Orléans pour incarner Jeanne d’Arc lors de la 589e Fête Johannique. Tous les ans, la municipalité a pour tradition de célébrer la mémoire de la Pucelle, qui brisa un siège de la ville par les Anglais en 1429. Malheureusement, cette jeune fille de 17 ans, d’origine polonaise et béninoise, est devenue la cible de nombreuses injures racistes.

“À quand un Charles Martel black ?”

De “ce forçage de l’idéologie multiculturaliste devient totalement hallucinant” à “le plus gros problème c’est qu’elle est moche à crever, et que on s’approche fort de la tête de babouin”, les commentaires à caractère raciste se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Sur le site Résistance Républicaine, on trouve même un article annonçant : “l’an prochain elle sera en burqa.”

Les commentaires sous cette publication sont tous dans la même veine : “À quand un Charles Martel black ? C’est plus possible” ; “À quand la pucelle ou le puceau d’Orléans LGBT ? On arrête pas le progrès… ni le révisionnisme !” ; ou encore “Grotesque et raciste ! Jeanne d’Arc était bien française, blanche et chrétienne! Le choix de cette personne est bien évidemment piloté par l’oligarchie immigrationniste mondialiste… Français de souche, rassemblez-vous !”

“Jeanne d’Arc n’appartient pas aux identitaires”

Le maire de la ville, Olivier Carré, a immédiatement défendu la jeune Mathilde en déclarant : “En 2018 comme depuis 589 ans, le peuple d’Orléans célèbre Jeanne d’Arc par une jeune femme qui évoque son courage, sa foi et sa vision. Mathilde possède toutes ces qualités.”

Marlène Schiappa lui a également apporté son soutien. La secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes est montée au créneau, indiquant à France Bleu “être prête à aller devant la justice” pour défendre la jeune femme :

“J’ai été profondément choquée. D’abord parce qu’on est face à, entre guillemets, du ‘racisme ordinaire’ qui est totalement inacceptable et qui n’a pas sa place dans la République française, [mais aussi] par cette forme d’appropriation du symbole de Jeanne d’Arc. C’est une héroïne de toute la France et l’histoire de France n’appartient pas au mouvement identitaire.

Et puis enfin c’est une toute jeune fille qui s’engage, qui souhaite incarner des valeurs, représenter la religion qui est la sienne puisque c’est un des critères pour être Jeanne d’Arc. Et on s’acharne sur cette jeune fille de 17 ans qui est bénévole et a envie de s’engager pour son pays.”