Nicolas Hulot annonce que l’objectif de réduire la part du nucléaire à 50 % en 2025 ne sera pas atteint

Nicolas Hulot annonce que l’objectif de réduire la part du nucléaire à 50 % en 2025 ne sera pas atteint

photo de profil

Par Cyrielle Bedu

Publié le

“Je pense que beaucoup savaient que cet objectif n’était pas atteignable”, lance-t-il également au cours de l’entretien.

À voir aussi sur Konbini

C’est ainsi que le ministre de la transition écologique et solidaire a justifié l’impossibilité d’atteindre l’objectif de réduction de la part du nucléaire de 50 % (contre 75 % aujourd’hui) d’ici à 2025. Mardi 7 novembre, à l’issue du conseil des ministres, le ministre a annoncé qu’il serait finalement “difficile” de tenir cette visée. “Je préfère le réalisme et la sincérité à la mystification”, a-t-il déclaré.
Voté en 2015 sous le quinquennat de François Hollande, cet objectif avait été approuvé dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Mais il s’agissait également d’un engagement présent dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron.
Nicolas Hulot, pour qui “l’objectif de 50 % demeure”, n’a cependant pas encore donné de nouvelle échéance :

“Dans un an, je donne rendez-vous car nous aurons une visibilité très claire du nombre de réacteurs que nous allons avoir à fermer. […] Ce sera probablement entre 17 et 25“, a-t-il indiqué.

À lire -> Fin du charbon et des voitures à essence : Nicolas Hulot a présenté son “Plan climat”