Mieux que Booba contre La Fouine, le clash Michèle Alliot-Marie vs. Alain Duhamel

Mieux que Booba contre La Fouine, le clash Michèle Alliot-Marie vs. Alain Duhamel

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

L’arroseur arrosé. Qualifiée de “musée politique” par le journaliste Alain Duhamel, Michèle Alliot-Marie n’a pas manqué de lui rappeler qu’il fait partie du paysage politique et audiovisuel français depuis aussi longtemps qu’elle, voire plus.

À voir aussi sur Konbini

Depuis quelques jours, l’éditorialiste de RTL Alain Duhamel a entrepris de donner son avis sur chacun des candidats à l’élection présidentielle. Il semble avoir une opinion sur tout et tout le monde. Depuis le 14 mars, tel un professeur dans un carnet de notes, il délivre ainsi sur Twitter des appréciations, cinglantes ou élogieuses selon le client, à chacun des candidats à l’élection présidentielle.

François Fillon ? “Avait voulu incarner la figure de la vertu, maintenant il joue l’homme de fer dans l’adversité.” Benoît Hamon ? Un “grand rêveur” devenu “un petit rêveur !”. Rama Yade a, elle, un peu plus de chance car le journaliste semble lui accorder beaucoup d’estime : “Assez brillante, très séduisante, extrêmement ambitieuse, elle se place au-dessus de ce qu’elle est politiquement.” Jacques Cheminade ? “Un complotiste, il serait dangereux s’il avait de l’influence.” Alexandre Jardin, à l’inverse est, selon l’écrivain, “très éloquent, assez idéaliste, il a un problème avec l’idée qu’il se fait de lui-même, il ne fait pas de mal”. Quant à Henri Guaino, c’est un “intellectuel de haut niveau, écrit extrêmement bien, caractère impossible, capacité infinie à se mettre tout le monde à dos”. Jean Lassalle serait un homme “touchant, un marcheur idéaliste et solidaire”. Enfin, comme le rapporte le Huffington Post, Michèle Alliot-Marie en a sacrément pris pour son grade, se voyant qualifiée de “musée politique” :

Chargement du twitt...

L’eurodéputée, âgée de 70 ans – soit six années de moins qu’Alain Duhamel – a parfaitement répondu au journaliste, invoquant le feu ministre sous De Gaulle et ancien président du perchoir Edgar Faure, qui a tout de même connu trois Républiques et près d’une quinzaine de présidents, qu’Alain Duhamel avait interviewé en 1972. En utilisant, l’appellation ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française), l’ancêtre de Radio France et France Télévisions, elle en rajoute une couche, le faisant passer pour un vétéran de l’interview politique :

Chargement du twitt...

Joli coup, MAM ! Néanmoins, à ce jour, la candidate du mouvement “Nouvelle France” ne disposerait que de 53 parrainages validés par le Conseil constitutionnel. À 24 heures de la date limite de dépôt de ces derniers, sa candidature semble sacrément compromise.